Le Club Joa Royale ferme définitivement ses portes


Le Club Joa Royale ferme définitivement ses portes

Fleuron parisien du groupe Joa, l'établissement de la rue Royale a été placé en liquidation judiciaire.

C'est la première victime officielle de l'épidémie de coronavirus dans le petit monde du jeu et du poker hexagonal. Le club ouvert par le Groupe Joa en janvier 2020 après de longs et couteux travaux n'aura finalement exercé son activité que 159 jours, frappé de plein fouet par le confinement et les restrictions gouvernementales. Après plusieurs semaines d'incertitude, un communiqué de la maison-mère a officialisé la mise en liquidation judiciaire du club.

 

Aucun repreneur n'a pour l'heure été trouvé malgré la situation géographique prestigieuse de l'établissement situé à deux pas de la Place de la Concorde. La concurrence faisant rage entre les différents clubs de la capitale et la disposition particulière de ce club, se tenant sur quatre étages, ont probablement freiné les différents candidats pressentis. Il convient d'espérer que le fort engouement que connaissent depuis quelques jours le poker et plus généralement le jeu motive suffisamment un investisseur à se porter acquéreur de ce bel outil.

 

Il en va de l'avenir des 87 salariés de l'établissement pour lesquels le Groupe Joa a déclaré faire le maximum pour trouver des solutions de reclassement, dans les autres clubs parisiens ou dans les 33 casinos de Joa en France. Une fermeture qui survient comme un pavé dans la mare, alors que tout le monde se réjouit "du retour des jours heureux" et de la réouverture des clubs et des casinos, n'étant pas s'en rappeler que le modèle économique des clubs reste extrêmement délicat sans le renfort de jeux lucratifs telles que la roulette et plus encore les machines à sous.

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

LIVEPOKER N° 157 - JUIN 2021

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne