Flatnews

poker

WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        24-06-2019 à 03h23  

 

Phillip Huxley remporte le Main Event des WSOPC Marrakech 50th Anniversary




Après quatre jours de tournoi, le Main Event des World Series of Poker Circuit Marrakech 50th  Anniversary s'est achevé peu après minuit ce dimanche. Au bout du compte, la victoire revient à l'Anglais Phillip Huxley, qui encaisse un total de 947 782 Dirhams (soit 87 631 €) après un deal avec son dauphin André Marques. Les deux joueurs ont partagé le prizepool restant à l'ICM en laissant 130 000 Dirhams à la gagne, sans oublier le ticket à 10 000 $ pour le WSOP Global Championship de cet été... Si André Marques n'a pas démérité sur l'ensemble du tournoi, il a cependant un peu lâché le heads up, qui n'aura duré qu'une seule main après un call un peu borderline de sa part. Il encaisse tout de même un beau gain de 732 218 $.

Si le Portugais aurait fait un beau vainqueur, son bourreau Phillip Huxley l'est tout autant. Souriant, disponible, l'homme au chapeau semble avoir bien kiffé son tournoi, lui qui joue au poker depuis quinze ans : "J'ai enfin fini par gagner un gros tournoi ! Je pense que je réaliserai demain ou mardi..." Ancien journaliste pour la BBC, il oscille maintenant entre professionnalisme et amateurisme : "Je n’ai jamais été assez bon pour percer comme professionnel, mais jamais assez mauvais non plus pour être broke ou bustos. Je suis un joueur semi-professionnel et j’en vis depuis une dizaine d’années." L'Anglais avait gagné un ticket sur Partypoker.com pour venir à Marrakech ou Rozvadov, mais a choisi le Maroc, où il était déjà venu une fois. On peut affirmer qu'il ne regrette pas sa décision, même s'il n'a pas eu le temps de visiter la ville puisqu'il n'a fait que jouer au poker. "Mais je reviendrai, le casino est magnifique, le cadre somptueux, c'était fun. J'avais même prévu de plonger directement dans la piscine en cas de bad beat," affirme le résident berlinois.


Le vainqueur et son runner-up, accompagnés de Jean-Alexandre Bauchet

Concernant son Day 3, il se souvenait surtout de ses deux double up avec K-Q, et d'avoir été assez chanceux après être tombé à sept blindes en début de finale. "Je me souvenais aussi de Joseph Cheong, qui avait tenté un bluff en finale du Main Event WSOP en 2010, et qui avait finalement fini 3ème. Moi aussi, je voulais jouer pour la win, pas pour finir 5ème. J'ai eu de la chance sur la dernière main, car Andre était solide." Avec son gain, va t-il tenter le shot à Vegas, lui qui a déjà joué trois fois le Main Event des WSOP sans faire ITM ? "J'avais dit que si je gagnais ici, j'irai... Je ne sais pas encore. En tout cas, je vais offrir un restaurant turc à ma copine en rentrant chez moi, comme c'est la tradition à chaque fois que je gagne un tournoi !"

Avant d'en arriver à sa troisième victoire en tournoi live, l'Anglais sera finalement venu à bout de ses quinze adversaires au départ du Day 3, dont les trois Français présent en table finale. David Vergnes, chipleader de la journée, a finalement craqué sur la fin (4e) tandis qu'Antony Marchetti (6e) n'a pu lutter pour le titre (même s'il avait pris le chiplead), tout comme tout comme Sammy Berrehail (9e). On n'oubliera pas Souhayl Fjer (8e), sans doute l'un des meilleurs joueurs du field aujourd'hui et marqué comme joueur suisse, qui n'a pu remonter la pente après avoir débuté la TF shortstack. Une finale qui avait démarrée aux alentours de 16h45, et qui aura finalement duré plus de six heures.

Dans l'après-midi, on avait également assisté aux éliminations prématurées d'Alexis Ibarrola (15e) et Giovani Rosadoni (16e), qui ne gagnera pas de bagie WSOPC à Marrakech, lui qui détient déjà un bracelet WSOP.

A l'heure du bilan, ce festival marrakchi restera un bon souvenir pour tous les joueurs présents sur place, qui ont pu profiter du dôme installé à la piscine du Es Saadi (voir notre post dans le coverage), et qui a offert un cadre exceptionnel pour les tables finales des différents tournois. On passera sur les affluences globalement en baisse par rapport aux WSOPC joués ici-même en janvier... Nul doute que le casino Es Saadi restera un rendez-vous incontournable du circuit Nord-Africain, avec notamment le WPT DeepStacks Marrakech qui aura lieu à la mi-septembre.

Nous espérons que vous avez apprécié ce coverage, et nous vous donnons rendez-vous prochainement pour un nouveau tournoi sur LivePoker.fr !

Le résumé du Day 1 A
Le résumé du Day 1 B
Le résumé du Day 2

Main Event 15 000 Dirhams (1360 €)
359 entrées (dont 129 re-entries)
Prizepool de 4 685 000 Dirhams – 47 places payées

Les résultats du Day 3 :

Vainqueur : Phillip Huxley 947 782 MAD + une entrée pour le WSOP Global Championship WSOP

Runner-up : Andre Marques 732 218  MAD

3e : Romi 455 000 MAD

4e : David Vergnes 330 000 MAD

5e : Javier Tsunamy 255 000 MAD

6e : Antony Marchetti 195 000 MAD

7e : Florian Geiger 155 000 MAD

8e : Souhayl Fjer 125 000 MAD

9e : Sammy Berrehail 105 000 MAD

 

10e : Franck Lelong 88 000 MAD

11e : Michael Allmrodt  75 000 MAD

12e : Karim Abgar 65 000 MAD

13e : Jose Lopez 65 000 MAD

14e : Ali Mechiche 56 000 MAD

15e : Alexis Ibarrola 56 000 MAD

16e : Giovanni Rosadoni 48 000 MAD 

 

Le reste des joueurs ITM :

 

17e : Said El Yousfi 48 000 MAD

18e : Mohamed Lahlou 41 000 MAD

19e : Mehdi Senhaji 41 000 MAD

20e : Thomas Meignan 35 000 MAD

21e : Mounim Kaddouri 35 000 MAD

22e : Martin Muslow 35 000 MAD

23e : Mickael Erbil 35 000 MAD

24e : Kamal Sefrioui 30 000 MAD

25e : Zahir Messouat 30 000 MAD

26e : Evangelos Bechrakis 30 000 MAD

27e : Canarinho Orey 30 000 MAD 

 

28e : Jesper Witved 30 000 MAD

29e : Simon Folgado 30 000 MAD 

30e : Eric Bourdin 30 000 MAD

31e : El Mostafa El Khayati 30 000 MAD

32e : Noureddine Aittaleb 30 000 MAD

33e : Sarah Herzali 30 000 MAD

34e : Abdel Douair 27 000 MAD

35e : Paul Lozano 27 000 MAD 

36e : Michel Molenaar 27 000 MAD

37e : Brahim Hajji 27 000 MAD

 

38e : Najib Bennis 27 000 MAD

39e : Axel Jacquin 27 000 MAD

40e : David Tavernier 25 000 MAD 

41e : Rakesh Lalwani 25 000 MAD

42e : Xavier Mouysset25 000 MAD

43e : Fadhil Farag 25 000 MAD

44e : Nicolas Giannotti 25 000 MAD

45e : Arnold Guetta 25 000 MAD

46e : Michael Rodrigues 25 000 MAD

47e : Mourad Falfoul 25 000 MAD




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        24-06-2019 à 02h27  

 

André Marques runner-up




On s'attendait à un peu de jeu dans ce heads up : deux bons joueurs, et encore pas mal d'enjeu après le deal, puisqu'il restait tout de même 130 000 Dirhams à la gagne, et surtout le package pour le WSOP Global Championship... Et bien finalement, le duel final n'aura duré... qu'une seule main ! Visiblement, l'un des deux joueurs n'avait plus trop de temps, comme vous allez le constater...

Sur cette fameuse main, André Marques commence par compléter sa small blind avec   , et Phil Huxley check avec   . Sur le flop    , André mise une blinde, et se fait check-raise à 650 000. C'est payé par le Portugais, qui voit son adversaire checker le turn  . Il décide que le spot est bon pour miser 500 000. Sauf que Phil, qui vient de trouver deux paires, le check-raise une nouvelle fois, en lui demandant son tapis de 2 175 000 ! Un peu dépité par ce move audacieux, le Portugais paye finalement avec la troisième paire ! Il va devoir chatter pout survivre et s'emparer par la même du chiplead, mais c'est un inutile   qui sort sur la river.



Andre Marques termine donc runner-up de ce Main Event pour un gain de 732 218 Dirhams après deal, ce qui constitue son meilleur résultat en live. Une perf' qui pourrait pousser ce grinder à retenter plus souvent sa chance aux tables réelles...

Phillip Huxley remporte donc ce Main Event WSOPC Marrakech 50th Anniversary !




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        24-06-2019 à 02h12  

 

Affrontement final : Phil Huxley vs Andre Marques !




Les deux joueurs se sont accordés sur un arrangement financier : ils ont convenu un deal à l'ICM pour partager le prizepool restant de 1 550 000 Dirhams, qui octroyait un million au vainqueur et 550 000 au runner-up. Finalement, Phil Huxley est assuré d'un gain de 817 782 Dirhams, et Andre Marques prendra un minimum de 732 218 Dirhams. 130 000 Dirhams sont laissés au vainqueur, qui gagnera tout le même la bague WSOPC et le package pour le WSOP Global Championship de Cheerokee qui aura lieu cet été en Caroline du Nord.

Le duel final peut donc débuter ! Phil Huxley est large chipleader avec 7 825 000 jetons et 3 350 000 chez Andre.







WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        24-06-2019 à 01h22  

 

Romi bémol




A peine remis de l'élimination du dernier Français en course dans ce tournoi, voilà que deux joueurs repartent à tapis ! Nous venons juste de passer aux blindes 75 000/150 000 BB Ante 150 000, et Philipp Huxley relance à 350 000 au bouton. En Big blind, Romi découvre A-K et envoie logiquement ses derniers 850 000 au milieu. Commit, l'Anglais paye avec    et trouve une flush backdoor sur le board. Romi termine donc sur le podium, et va pouvoir aller au cashier retirer son gain de 455 000 Dirhams.



Nous tenons donc le heads up de ce tournoi, qui opposera Phil Huxley à Andre Marques. Les deux joueurs ont demandé une pause pour discuter d'un deal, et le boss du festival Thomas Gimmie vient d'arriver pour leur donner les chiffres.




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        24-06-2019 à 01h18  

 

Break : trois joueurs pour un titre


Les trois survivants sont partis en pause pour 15 minutes et reprennent au level 31 (blindes 75 000/150 000 BB Ante 150 000). L'Anglais Phil Huxley possède deux fois plus de jetons que son poursuivant direct Andre Marques, tandis que Romi reviendra avec seulement six blindes.

Chipcount :

Phil Huxley : 6 450 000
Andre Marques : 3 350 000
Romi : 1 025 000

 

 




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        24-06-2019 à 01h14  

 

David perd son trà´ne




David Vergnes, qu'on voyait bien aller au bout, vient pourtant d'être éliminé en 4ème position, en deux coups fatals. Sur le premier, il relance UTG et Phil Huxley surrelance à 650 000 depuis la BB. Vergne, qui couvre son opposant, emploie la manière forte et 4-bet shove, mais son adversaire paye dans l'instant ! Il faut dire qu'il détient deux beaux As noirs, tandis que David a peut-être tenté le move de trop avec  {t}. Le board       ne laisse aucun espoir au Français, qui tombe à 1 million, puis 485 000.

Un tapis qu'il parvient à doubler avec K-7 contre Q-J chez l'Espagnol... Mais finalement, ce dernier va finir par avoir sa peau. Vergne limp UTG avec    et Andre check sa big blind avec   . Les deux joueurs check le flop      et David place un check-raise de 150 à 435 000 sur le turn  . Andre décide de mettre son adversaire à tapis, et David paye pour ses derniers 450 000. La river est un   qui donne la gagné au Portugais. David Vergne remporte 455 000 Dirhams, le plus gros gain de sa carrière, tandis que son adversaire passe à 3 800 000.




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        23-06-2019 à 23h53  

 

Le Tsunamy s'éteint




Peu après, c'est Javier Tsunamy qui se retrouve contraint d'envoyer ses derniers jetons au milieu. Avec 850 000, soit huit blindes et demi, l'Espagnol openshove avec    en position UTG, et tout le monde passe jusqu'à David Vergnes en BB, qui découvre   . Une main bien suffisante pour payer... A l'issue d'un board      , Vergne, qui avait bien entamé le tapis de l'Espagnol, termine le travail en envoyant dans le rail l'un de ses adversaires les plus dangereux.

Javier Tsunamy se consolera avec un gain de 255 000 Dirhams en récompense de sa 5ème place, pour achever un énième deep run au casino Es Saadi. Quant à David Vergnes, il s'approche maintenant de la barre des quatre millions de jetons, ce qui ne représente cependant pas plus de 40 blindes.




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        23-06-2019 à 23h42  

 

Marchetti à  l'ombre




Dès le retour du dinner-break, les joueurs n'ont pas tardé à envoyer de gros péchons, ce qui a conduit à l'élimination de l'un d'entre eux.. Tout commence avec Antony Marchetti, qui décide d'open-shove 850 000 en position UTG. David Vergnes décide de suivre, se laissant trois blindes derrière, mais Javier Tsunamy décide de le mettre à tapis depuis le bouton. Vergnes ne peut plus repousser l'échéance... Les jeux sont révélés :

Anthony Marchetti :   
David Vergnes :   
Javier Tsunamy :   

Le board sera      , et Antony Marchetti perd donc ce coup. Couvert, il est éliminé en 6ème place, ce qui lui rapporte 195 000 Dirhams, le plus gros gain de sa carrière qui dépasse sa 14ème place du Wonder8 Marrakech en mars dernier. Javier Tsunamy tombe à 1 525 000 jetons. David Vergne s'envole avec 3 190 000.




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        23-06-2019 à 23h25  

 

Pool party




Vous le savez, la grande nouveauté de ce Main Event est la construction d'un dôme à la piscine du Palace Es Saadi pour accueillir les tables finales de ce festival WSOPC, ainsi que la fin du Main Event. D'une surface au sol d'environ 176m², le spot a notamment accueilli les trois dernières tables du tournoi principal ce dimanche, ou encore les TF du High-Roller et du Deepstack 540 € plus tôt dans la semaine.



On y a également installé une petite tribune de 35 places, un banc de presse, et toute l'équipe technique en charge de gérer le streaming live. Il y a même un petit bar à l'entrée, sans oublier quelques tapis marocains et un grand lustre suspendu au plafond en provenance du Palace, pour la couleur locale...







Mais c'est surtout le cadre exceptionnel de ce dôme qui interpelle. La "bulle" est en effet située sur une grande plate-forme au bord de l'immense et majestueuse piscine du Palace Es Saadi. Les joueurs de la table finale n'ont qu'à tourner la tête pour observer les naiades locales se prélasser dans les transats. De même, les clients du Palace peuvent voir quelques fous jouer aux cartes pendant qu'ils bronzent.



De loin, le dôme dépote au milieu des palmiers, surtout de nuit avec toutes les lumières du jardin du Palace...





En attendant, nous avons pu interviewer Ziad Fahroud, le papa de ce dôme, qui n'a pas pu venir à Marrakech couver son bébé mais qui revient pour LivePoker.fr sur la genèse de ce projet innovant. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça n'a pas été facile...

Comment t'es venue l'idée de ce projet ?

Le projet initial était de pouvoir filmer autour de la piscine. Cela fait trois festivals poker à Marrakech que l'on streame les tournois, mais on voulait montrer ce qu'est vraiment le poker au Es Saadi : ce n'est pas le salon Jean Bauchet, ce n'est pas le salon égyptien, c'est cette p....n de piscine ! Quand j'étais au Palace, ma chambre donnait sur la piscine, et je crois qu'avec Pascal (Rolin, son associé dans son entreprise In Game Factory, ndlr) cela fait cinq ans que l'on rêvait d'installer une table finale ici. Je travaillais également sur d'autres projets au cercle Clichy-Montmartre, notamment avec la décoratrice du Es Saadi Resort, Fanny. Je lui ai dit : "Écoute, voilà la plate-forme, trouve-moi une tente pas trop sale pour faire un tournage en extérieur." Un jour, elle m'appelle : "J'ai regardé l'émission Top Chef du Maroc, et il y a des bulles comme celle que nous cherchons !" Elle a trouvé le fournisseur, ensuite nous avons négocié les conditions tarifaires, checké si la plate-forme pouvait supporter autant de poids. Toutes les équipes du casino se sont mises en branle pour voir si c'était possible. Mais vraiment, le projet était de filmer au bord de la piscine. La tente aurait été carrée, on aurait fait avec !



De l'idée jusqu'à la réalisation, combien de temps a t-il fallu pour tout mettre en place ?

On a lancé l'idée en mars dernier avec la direction du casino. Pour la petite histoire, la salle en dessous de la plate-forme est le local technique de la piscine. Il y a un bassin avec l'eau filtrée de toute la piscine, et il y avait des travaux à faire. Du coup il a fallu les accélérer. C'était compliqué, il fallait ramener suffisamment d'électricité car il y n'y avait pas assez de puissance électrique, nous avons donc fait tirer une ligne spécifique. C'était une sacrée pagaille, sans parler de la climatisation. En plus, quand nous avons installé la tente la veille du début des WSOPC, nous avons eu un gros problème : comme elle était intégralement en plastique, cela faisait un effet miroir la nuit, et on pouvait voir les cartes des joueurs ! Le matin même, il a donc fallu découper une partie de la bâche pour qu'il n'y ait jamais de reflet en arrière-plan.



Globalement, quelles ont été les plus grosses difficultés que vous ayez eu à affronter ?

Il y en a deux : la première, on l'a vue sur le Main Event, c'est de pouvoir changer la table TV au milieu du tournoi (les joueurs doivent se déplacer de la salle de tournoi au dôme, ce qui représente environ deux minutes de marche, NDLR). La deuxième, c'est tout ce qui concerne la clim', l'électricité, les problèmes techniques, comme quand il a fallu découper la bâche. Les mecs sont venus spécialement de Casablanca le matin même à sept heures pour qu'on puisse tourner à 18 heures ! En plus, les équipes techniques du streaming sont arrivées le jour même, et tout devait fonctionner ! Autre difficulté : toute la structure du dôme est rivée. Tu imagines le bruit d'une riveteuse ? On dirait une Formule 1... Sauf que nous sommes dans un Palace et que des clients dorment ! Et quand tu paye ta semaine plusieurs milliers d'euros, tu n'as pas envie d'entendre des gens polluer ton repos toute la journée. Du coup, les ouvriers sont venus plusieurs fois, pour des périodes très courtes, pour ne pas gêner les clients qui étaient dans les villas à côté de la piscine (il y a des villas dans le Es Saadi Resort, NDLR). Il ne fallait pas faire trop de bruit pendant l'installation.



Comment as-tu convaincu Jean-Alexandre Bauchet, le propriétaire du Es Saadi Resort, d'installer le dôme ?

En réalité, il était déjà convaincu. Après c'est le propriétaire, ce n'est pas gratuit, et c'était surtout un défi technique de terminer dans les délais. Comme c'est un lieu public, on me met pas les gens dans un endroit qui risque de s'effondrer. Il fallait être sûr de notre coup. Bref, Jean-Alexandre, qui avait lui aussi très envie d'installer ce dôme, attendait d'être rassuré. Une fois qu'il a donné son feu vert, on a mis les bouchées doubles. Encore une fois, c'est un travail d'équipe. Il y a aussi Monsieur Marcel pour la mise en œuvre opérationnelle, Fanny pour les choix décoratifs, et les équipes de Bendo pour le streaming. Moi j'ai coordonné un peu tout ça. Je voulais vraiment ce truc au bord de la piscine. Et ça pète, non ?



Quel est le coût d'une telle installation ?

La mise en place de tout le setup a coûté un peu près la même chose que le streaming. Cela fait quelques dizaines de milliers d'euros en tout.

Finalement, le rendu correspond-il à ce que tu attendais ?

Moi, je ne suis jamais content, je ne vois que les défauts. Je trouve que l'on ne voit pas assez le Palace, qui n'est pas assez éclairé. Mais évidemment que je suis content, car on a l'impression que c'est gigantesque à l'écran. Les gens voient que c'est un spot magnifique, et qu'ils peuvent jouer dans de beaux endroits à Marrakech. C'est autre chose qu'une expérience de jeu dans un casino. On ressent que c'est un endroit à part. L'idée, c'est vraiment que le joueur qui arrive en table finale reparte en ayant vécu une belle expérience, un vrai souvenir. Et les tables de poker en extérieur, ça n'existe plus. Un jour, je regardais la table finale d'un gros tournoi à Clichy, et je ne savais même pas dans quelle salle elle se jouait, car il y avait les mêmes murs noirs, les mêmes sponsors... C'est toujours pareil, et je pense que ça ne fait plus rêver les joueurs. Là, tout le monde a l'air content de jouer sous ce dôme.

Comptez-vous remettre le dispositif en place pour de futurs tournois à Marrakech, et exporter le concept du dôme dans d'autres destinations ?

Une chose est sûre, je pousserai toujours pour que l'on fasse des tables finales différentes. En ce moment, on travaille sur d'autres endroits, même si en France c'est difficile de faire des TF à l'extérieur des casinos à cause de la réglementation. Marrakech est un bon endroit, car on y est plus libre de mettre en place ce genre de chose. Dans certains casinos français, ce serait impossible. L'objectif est que ce setup de table finale devienne un peu la marque de fabrique de Marrakech, que toutes les tables télés se jouent au bord de la piscine, un peu comme le PCA aux Bahamas à l'époque. J'aimerai que ça devienne la signature du casino. J'ose espérer qu'on pourra refaire la même chose pour le WPT Deepstacks Marrakech en septembre...

Propos recueillis par Maxime Arnou




WSOP CIRCUIT MARRAKECH 50TH ANNIVERSARY EDITION        23-06-2019 à 22h10  

 

Dinner break : Phillip Huxley prend les commandes




C'est le dinner-break dans cette finale. Les six survivants disposent de 60 minutes pour se sustenter. Phillip Huxley est passé chipleader avec près de 3 millions de jetons.

Siège 2 : Phillip Huxley 2 990 000
Siège 3 : David Vergnes 1 095 000
Siège 5 : Javier Tsunamy 2 570 000
Siège 6 : Andre Marques 2 365 000
Siège 7 : Romi 940 000
Siège 8 : Anthony Marchetti 850 000




Navigation

poker




Coverages Précédents


WSOP Circuit Marrakech 50th Anniversary Edition

poker

FPO La Grande Motte juin 2019

poker

France Poker Open Lyon Vert 2019

poker

WONDER 8 Marrakech

poker

FPO Cannes 2019 par PMU.fr

poker

WSOP Circuit Marrakech 2019

poker

Finale FPO Lyon Vert 2018 by PMU.fr

poker

WPT Deepstack Marrakech 2018

poker

FPO Saint-Amand-Les-Eaux 2018 par PMU.fr

poker

FPO Gujan-Mestras 2018 par PMU.fr

poker

 

1Photo du joueur de poker LYBAERT Bart LYBAERT Bart1437
2Photo du joueur de poker MARTINI Julien MARTINI Julien1428
3Photo du joueur de poker CHAUVE Vincent CHAUVE Vincent1084
4Photo du joueur de poker DEYRA Ivan DEYRA Ivan1041
5Photo du joueur de poker FRANCO Sonny FRANCO Sonny985

Voir classement complet
 Ajax Auto Suggest