Tournament Directors Association : Guillaume Gleize revient sur les nouveautés entérinées à  Vegas


Tournament Directors Association : Guillaume Gleize revient sur les nouveautés entérinées à  Vegas

La dernière réunion de la TDA, qui s’est tenue à  Las Vegas fin juin, a accouché de plusieurs modifications des règles internationales. Le Français Guillaume Gleize donne des détails.


La Poker Tournament Directors Association organise tous les deux ans à Las Vegas une réunion entre les directeurs de tournoi du monde entier, dans le but d’uniformiser les règles du jeu appliquées aux tables de poker dans le monde. Cette année, le sommet TDA s’est déroulé le 26 juin et Guillaume Gleize, directeur de tournoi représentant notamment le Club des Clubs de Poker français, y a assisté. Dans une interview au CdC, il revient sur quelques mesures adoptées lors de ce rendez-vous.

Une réunion bien organisée 

Saluant l’ambiance régnant dans la réunion, qui laissait la part belle aux associations et aux TD de tournois de moins de 150 joueurs, Gleize raconte le déroulement des débats : « Bien sûr, les nombreux managers dans la salle devaient intervenir pour faire entendre leur voix face au bureau impressionnant qui était en face d'eux et qui était composé des plus grands noms (Matt Savage, Jack Effel, Neil Johnson, Tab Duchateau, Dave Lamb, Linda Johnson, Jan Fisher). Mais le sérieux et le respect étaient omniprésents. Un ordre du jour à l’américaine sans perdre de temps : Question/Débat/Vote/Question suivante ! »

Gleize en désaccord avec Negreanu

Il explique que la principale question portait sur le désaccord entre Daniel Negreanu, qui n’était pas présent au sommet, et Linda Johnson, concernant la distribution des cartes par le croupier : la nouvelle règle stipule que la main d’un joueur est brûlée s’il n’est pas assis à sa place au moment où le croupier distribue la première carte d’une donne. « Sur ce point précis je ne suis pour une fois pas d’accord avec lui pour des raisons d’organisation et de risques de confusion et de triche, explique Gleize. De fait, j’appliquais déjà cette règle mais uniquement pendant les phases de main par main lors des gros tournois payant afin d’éviter la confusion créée par les joueurs se levant en masse pendant la bulle. Je serais personnellement favorable à un aménagement impliquant l’ancienne règle et la nouvelle, cette dernière uniquement appliquée pendant la bulle. » Dernièrement, Negreanu s’était encore opposé à cette règle à l’EPT Barcelone en quittant le High-Roller après avoir été pénalisé.

Délai de réflexion, rangement des stacks... 

Guillaume Gleize recense également d’autres changements apportés aux règles.

« - Le délai de réflexion passant à 50 secondes plus 10 décomptées. 

 - La nécessité d’avoir soi-même exposé ses cartes vivantes au showdown pour avoir le droit de voir une main foldée suspectée de collusion ou d’irrégularité.
- La nécessité de maintenir son tapis en ordre de stacks comptables facilement (par 10 ou 20 jetons par exemple). 
- Le risque de voir un undercall (mise pour suivre silencieuse et insuffisante) obligatoirement complétée au montant du call si cette maladresse venait à provoquer une confusion pénalisante pour l’adversaire (qui aurait dévoilé une main gagnante par exemple).… »

La TDA a aussi publié en août dernier un document détaillant les nouvelles règles validées durant la réunion.

Photo : La Nouvelle République

 
 

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante

 

1Photo du joueur de poker LYBAERT Bart LYBAERT Bart1437
2Photo du joueur de poker MARTINI Julien MARTINI Julien1428
3Photo du joueur de poker CHAUVE Vincent CHAUVE Vincent1084
4Photo du joueur de poker DEYRA Ivan DEYRA Ivan1041
5Photo du joueur de poker FRANCO Sonny FRANCO Sonny985

Voir classement complet
 Ajax Auto Suggest