Club Circus interview exclusive : Nous sommes prêts !


Club Circus interview exclusive : Nous sommes prêts !

Nous avons pu rencontrer Sébastien Leclercq et Thierry Bolleret, Directeur Général du groupe belge Circus Casino France et Directeur des relations publiques et clients VIP groupe, qui travaillent activement à  la réouverture du club que tout le monde espère prochaine.


Nous avons pu rencontrer ce mardi 12 mai, Sébastien Leclercq et Thierry Bolleret du Club Circus. Ils se sont confiés librement sur cette période difficile mais également sur l'avenir et une réouverture qu'ils souhaitent prochaine.
 
Bonjour Messieurs,
Comment avez-vous vécu ces longues semaines de confinement ?

(Sébastien Leclercq)
De façon assez dramatique avouons-le. Tout a été très rapide, et notre groupe a connu le premier casino fermé en France (Casino de Carnac), le 2 mars dernier. Dès le 12 mars on nous a imposé des restrictions particulières 100 personnes maximum et le 14 mars à 00h00 « rideau » comme on dit, nous devions fermer. Cela a été dramatique pour les équipes, alors que nous organisions notre premier festival 100 % Circus, celui-ci était arrêté sans avertissement. Deux ans pour ouvrir, six premiers mois en augmentation constante au niveau des fréquentations, recettes des jeux...puis ensuite chute immédiate. Alors que février avait été notre plus gros mois jusque-là. En mars les quinze premiers jours suivaient le même rythme. Le Covid-19 a « cassé notre jouet ».Pour le moment aucune date de reprise n’est prévue.
 
Nous n’avons pas d’objectif d’ouverture en ligne de mire même si je dois avouer que nous positivons continuellement. Nous avons tout mis en place pour que les MCD (Membres du Comité de Direction) restent en contact avec les employés, nous avons même créé un groupe Facebook « Inside » afin que tous aient le sentiment d’appartenir à une « famille ». Peu à peu l’esprit Circus continue de grandir pendant le confinement. Bien entendu, nos collaborateurs ne touchent que 86% de salaire net sans les pourboires. Le seul réel avantage de cette situation, c’est que nos démarches administratives dues à cette fermeture ont été simplifiées en raison de l’obligation de fermeture pour cas de force majeure.

Que prévoyez-vous pour la reprise d’activité ?

(Thierry Bolleret)
Nous avons comme vous le savez deux profils de joueurs : les « vrais joueurs inconditionnels » et ceux qui peuvent avoir peur, même si je ne juge en aucun cas les seconds. Me concernant je suis contre le plexiglass, je ne veux pas que nous renoncions à la valeur même du jeu qui est le partage, cela reviendrait pour nous à renoncer à l’aspect plaisir. De plus c’est des surfaces de contaminations, le port d’une visière et d’un masque nous emble plus approprié.

(Sébastien Leclercq)
Le groupe Circus acceptera les conditions d’ouverture quelles qu’elles soient, même si cela n’est pas dans l’esprit du groupe dans son ensemble. Nous devrons nous adapter aux réglementations que nous espérons temporaires et qui impacteront certainement notre fonctionnement.
 



Qu’en est-il plus spécifiquement de l’offre poker ?

(Sébastien Leclercq)
Unibet, PokerStars, TPS avec Texapoker étaient déjà nos partenaires avant que le Covid-19 ne frappe, le dynamisme était déjà installé.

(Thierry Bolleret)
Je crains que les parties privées ne refleurissent par dizaines comme avant la réouverture du marché parisien si l’État ne réagit pas. La situation est compliquée dans tous les domaines. 4 ou 6 joueurs par table cela ne sera pas rentable du tout et économiquement non viable sur la durée. Nous devrons alors envisager d’ouvrir uniquement des tables à minimum 500€, voire plus, en cash game et nous concentrer davantage sur les jeux traditionnels. Deux tables à 500€ et une à 1000€ peut être, tout cela est pourtant à l’opposé de notre ADN, mais aurons-nous vraiment le choix ? Cette situation n’était pas ce que nous avions prévu, comme nous tous évidemment. Nous avions le plaisir de voir que tout fonctionnait dans le bon sens, maintenant il faudra s’adapter.

Avez-vous déjà des festivals programmés ?

(Thierry Bolleret)
Des festivals étaient prévus sur toute l’année, mais à ce jour plus rien n’est confirmé. Si nous avons l’autorisation de réouverture avant l’été, un festival mensuel est prévu de septembre à décembre. PokerStars, Texapoker et Unibet ont travaillé avec nous, main dans la main, des dates sont déjà programmées .

(Sébastien Leclercq)
Le groupe est soudé, nos actionnaires  souhaitent que le club soit prêt. Si on nous dit « vous ouvrez demain à 16h00 », tout le monde sera sur le pont .

(Thierry Bolleret)
Oui je peux le dire : Nous sommes tous prêts, sur la ligne de départ.

(Sébastien Leclercq)
Après toutes ces évènements compliqués, Il faut que la ville Lumière retrouve ses Lumières


C’est à travers ces derniers mots sincères et optimistes que la Direction du Club Circus est prête à rouvrir tout en restant à l’écoute de l’Administration, qu'elle espère rapidement réactive.

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

LIVEPOKER N° 157 - JUIN 2021

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne