Breaking News : Bars, Restaurants...et donc casinos ne rouvriraient pas avant mi janvier ?


Breaking News : Bars, Restaurants...et donc casinos ne rouvriraient pas avant mi janvier ?

Tous dans le domaine de la restauration et forcément des casinos et clubs parisiens souhaitaient que les établissements puissent rouvrir rapidement. Mais aux dernières nouvelles rien n'est très rassurant: Toute l'Industrie du Jeu pourrait rester fermée jusqu'au 15 janvier … au minimum !


"Soyez forts", "Serrez les dents", "Faites le dos rond", "Soyez solidaires", tout autant d'expressions que nous entendons actuellement de la part des politiques quant au fait que restaurants, bars et finalement lieux de jeux en France restent fermés jusqu'à nouvel ordre. D'après France Info ce mardi matin les casinos  pourraient rester fermés jusqu'au 15 janvier 2021 ... au minimum.
 
 
Le Premier Misnistre doit fixer des perspectives la semaine prochaine
 
 

 
 
Quand le gouvernement prend des décisions concernant lea restauration, les casino et le jeu sont automatiquement impliqués, car tous se doivent d'avoir une activité de restauration active d'après les textes de loi sur l'activité des lieux de jeux en France.
 
"Selon des sources concordantes contactées par France-Info, la date du 15 janvier 2021, qui doit encore être confirmée, serait évoquée à Bercy".
 
Mais loin de se laisser faire restaurateurs et cafetiers, veulent contester cette décision devant le Conseil d'Etat. Les clubs parisiens et casinos en France pourraient certainement embrayer le même mouvement pour ne pas que se meure toute une économie.
 
 

 
 
Comment restaurants, bars, cafés, clubs de jeux, casinos, cinémas, théâtres...pourraient résister si on les empêchait de travailler à nouveau ?
De plus l'industrie du jeu est "à part", tout comme les salles de sport ou de danse, et pourrait voir son ouverture encore repoussée. Nous en saurons plus dans les tous prochains jours.

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

LIVEPOKER N°151 - DECEMBRE 2020

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne