HOMMAGE : Maradonna, la main de Dieu, rejoint les cieux !


HOMMAGE : Maradonna, la main de Dieu, rejoint les cieux !

Nous venons de l'apprendre il y a quelques minutes et toute la planète du football est en deuil. Diego Armando Maradona après une vie de triomphes et d'excès est décédé ce mercredi 25 novembre à  l'age de 60 ans !


A l'heure où nous écrivons ces lignes, toute un pays, l'Argentine, et toute une ville, Naples en Italie, sont en deuil, un deuil national dépassant tout ce que nous pouvons imaginer. Ce mercredi 25 novembre 2020, entre génie et dérives, Diego Maradona est décédé d'un arrêt cardiaque, retour sur une carrière qui dépasse les frontières du football !
 
 
A Naples ce soir, c'est le "coeur de la ville" qui vient d'arrêter de battre suite à la perte du Dieu Diego
 
 

 
 
De Lanús dans la banlieue de Buenos Aires, aux faubourgs de Naples, tous les passionnés du football à travers le monde ne peuvent qu'être attristés de la mort d'un des plus grands joueur de tous les temps, si ce n'est le plus grand, selon que vous soyez un amoureux des milieux de terrain ou un "fou" des attaquants exceptionnels.
 
Tout le long de sa carrière, il aura "valsé" entre exploits inoubliables et frasques publics, de la célèbre main de Dieu en passant pas ses problèmes de consommation de drogue. Mais on ne peut oublier qu'il aura de ses dribbles dantesques, de sa technique hors du commun, fait briller les yeux de tous les amoureux de ballon rond de la fin des années 70 au début des années 90.
 
Champion d'Argentine avec Boca Juniors, vainqueur de trois trophées au FC Barcelone, double champion d'Italie et vainqueur d'une Coupe de l'UEFA, il reste à Naples le Dieu Maradona, l'îcone immortelle de toute un peuple, celui des Gli Azzurri.
 
L'Argentine a déjà annoncé trois jours de deuil national, et ce soir de Buenos Aires à Sydney, de Paris à Madrid, il n'y a que deux mots sur les lèvres des fans "Adieu Diego" !

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

LIVEPOKER N° 153 - FEVRIER 2021

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne