Abonnement Magazine LivePoker


MAGAZINE : LivePoker n°172 - Novembre 2022

Edito

 

Ils sont tombés sur la tête

 

Tout professionnel connaissant bien le secteur dans lequel il exerce a déjà été confronté à l’absurdité de certaines décisions politiques ou administratives. Il n’y aurait pas de quoi traumatiser un joueur de poker habitué à encaisser les bad beats si l’univers du jeu avait à son tour été victime d’une de ces réglementations stupides, inapplicables, iniques, rétrogrades, contreproductives, voire dangereuses (rayer la ou les mentions inutiles). Le problème est que le déjà fragile écosystème du jeu vient de subir coup sur coup deux de ces décisions ! La première ne concerne qu’indirectement les passionnés de poker que nous sommes, elle mérite cependant d’être rappelée tant elle a quelque chose de kafkaïen : des opérateurs de paris sportifs ont été rappelés à l’ordre par l’ANJ parce qu’ils ne respectaient pas le taux de redistribution maximal fixé à 85% et reversaient trop d’argent aux parieurs. En clair, il vaut mieux ruiner les joueurs plutôt que prendre le risque qu’ils jouent de manière excessif…

 

« Qu’importe si dans le même temps l’ANJ avait décerné une mention d’excellence aux clubs de jeux parisiens pour le sérieux de leur gestion. »

 

L’administration, dans un louable souci d’égalité, a choisi de ressortir aussi une vieille réglementation pour les joueurs de poker, éditée en 2007. Celle-ci imposait la présence d’un responsable de partie pour deux tables de poker, en cash game comme en tournois ; trop exigeante elle avait heureusement vu les autorités de contrôle faire preuve d’une mansuétude intelligente jusqu’à ce mois d’octobre. On ignore pourquoi, alors que pas le moindre problème n’a été constaté, mais le Service Central des Courses et Jeux a décidé que la directive se devait d’être appliquée séance tenante, qu’importe si dans le même temps l’ANJ avait décerné une mention d’excellence aux clubs de jeux parisiens pour le sérieux de leur gestion. Autant dire qu’avec ce surcout conséquent, l’économie déjà tendue des tournois de poker et des entreprises les hébergeant, casinos et clubs, est mise à rude épreuve. Plusieurs clubs ont préféré prendre la décision de suspendre leurs tournois plutôt que perdre trop d’argent, plongeant des dizaines de croupiers au chômage. Heureusement, certains ont choisi de continuer à organiser des festivals et même de renforcer encore leur offre, démontrant qu’encaisser et surmonter un bad beat est dans l’ADN d’un passionné de poker.

 

 

David Poulenard

 

 

@font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-520092929 1073786111 9 0 415 0;}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:8.0pt; margin-left:0cm; line-height:106%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:Calibri; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-language:EN-US;}.MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-size:11.0pt; mso-ansi-font-size:11.0pt; mso-bidi-font-size:11.0pt; font-family:Calibri; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;}.MsoPapDefault {mso-style-type:export-only; margin-bottom:8.0pt; line-height:107%;}div.WordSection1 {page:WordSection1;}

 

1Photo du joueur de poker SITBON Julien SITBON Julien2055
2Photo du joueur de poker PASTORE Jonathan PASTORE Jonathan1524
3Photo du joueur de poker ENSELME Arnaud ENSELME Arnaud1459
4Photo du joueur de poker AERTS Pieter AERTS Pieter1381
5Photo du joueur de poker TEDESCHI Paul TEDESCHI Paul1193

Voir classement complet
 Ajax Auto Suggest