L’argument-choc de Yang pour devenir Président des États-Unis


L’argument-choc de Yang pour devenir Président des États-Unis

Pour certains, le poker semble être un argument de poids dans la course à  la présidentielle aux États-Unis. Andrew Yang a basé une partie de son programme sur la légalisation du poker en ligne de l’autre cà´té de l’Atlantique.

Aux États-Unis, la bataille pour la nomination du candidat du Parti Démocrate pour les élections présidentielles de 2020 bat son plein. Andrew Yang a abordé un point qu’aucun autre candidat n’avait inscrit dans son programme : créer un réseau légal de poker en ligne aux États-Unis. Il a annoncé sur Twitter soutenir la légalisation du poker en ligne, et souhaite en plus l’étendre à la totalité du territoire et non à certains États seulement comme c'est actuellement le cas. 

 

Des arguments qui tiennent la route

 

Le candidat, un avocat de 44 ans aujourd'hui entrepreneur, a pour argument que le fait d’interdire les jeux pousse les Américains à se tourner vers des plateformes illégales ou non régulées, hors de la juridiction américaine. Yang avance également l’argument pécuniaire pour le pays, qui pourrait récolter de substantielles recettes en impôts et taxes. Des recettes dont l'administration aurait bien besoin puisque l'homonyme du champion du monde 2007 propose aussi - et surtout - d'instaurer un revenu universel mensuel de 1000 $ pour chaque Américain. Nanti chaque mois d'un tel viatique, ses concitoyens auraient le temps et les moyens de jouer au poker en ligne...

 

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

Livepoker N° 142 - Février 2020 01/02/2020

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne