LAS VEGAS : Le Cirque du Soleil dépose le bilan, un plan de sauvegarde possible ?


LAS VEGAS : Le Cirque du Soleil dépose le bilan, un plan de sauvegarde possible ?

Coup de tonnerre dans le monde du spectacle et sur la ville de Las Vegas. Alors qu'en 2015 le Cirque du Soleil créé par Guy Laliberté avait été vendu à  un groupe américain privé et une firme chinoise, il connait aujourd'hui la pire période de son histoire. Entre dépot de bilan et plan de sauvegarde, est-ce la fin d'un empire ?


Le Cirque du Soleil, dont le siège administratif et juridique se trouve à Montréal, a demandé il y a quelques heures, à être placé en plan de sauvegarde pour tenter de répondre à l'empressement des créanciers qui cherchent à récupérer des millions de dollars après des semaines sans activités des shows dans la ville de Las Vegas. C'est ce mardi que la CCCA, organisme qui aide à la liaison entre les banques et le groupe, tentera de sauver ce "bateau à la dérive" qui emploie des milliers de personnes. La fin d'une aventure et d'un rêve que Guy Laliberté avait créé en 1984 ?


Les discussions vont être intenses ce mardi pour ne pas que le Cirque du Soleil soit définitivement KO !
 

 
Crise mondiale de Covid-19, crise économique mondiale, Guy Laliberté doit encore se demander comment son "bébé" pourrait disparaitre suite à cette terrible pandémie
 
Prospérité, rentabilité, succès mondial, les superlatifs pour qualifier la réussite du Cirque du Soleil pourraient encore être nombreux, tant le projet créé en 1984 par Guy Laliberté était une machine à remplir les salles de spectacle de Las Vegas mais aussi de la planète entière. Et pourtant l'heure est très grave pour cette aventure ayant commencé comme un projet de cirque de rue que le Québecois voulait grandiose et accessible au plus grand nombre.
 
Six spectacles étaient produits simultanément sur le Strip, quand le Covid-19 a frappé et qu'il a fallu tout stopper mi-mars, sans attendre plus longtemps que le virus fasse de ravages dans la capitale mondiale du jeu. Avec environ 3500 salariés, qui avaient été mis en congés en mars, cela permettait d'équilibrer l'effet de perte de salaires pour les artistes, mais quand le problème a continué et que les aides au chômage n'ont plus été possibles, tout a commencé à "s'emballer".
 
De ce fait le Cirque du Soleil a conclu un accord entre actionnaires et fournisseurs pour que la dette qui s'élève en total cumulé à 300 millions de dollars, puisse être rapidement épurée à travers une négociation qui permettrait de sauver cette entreprise "pharaonique".
 
Pourtant on voit poindre un espoir, celui du retour de Guy Laliberté, qui ne laissera pas tomber cet empire qu'il aura mis tant de temps à construire, la presse et l'administration québecoise rapportant les informations suivantes "Un processus lancé ce lundi 25 juin permettra à d’autres groupes de déposer une offre d’achat pour le Cirque. Québecor, Guy Laliberté et des créanciers de l’entreprise ont déjà fait part de leur intérêt." Rappelons que Guy Laliberté avait vendu le Cirque du Soleil 3 milliards de dollars, cela pourrait être pour lui l'affaire du siècle. Affaire à suivre, le "Soleil" ne s'est pas encore couché définitivement derrière l'horizon obscur du Covid-19...

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

Livepoker N° 147 - Juillet/Aout 2020

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne