STRATÉGIE : Jouer de micro-enjeux en ligne fera de vous un joueur sérieux


STRATÉGIE : Jouer de micro-enjeux en ligne fera de vous un joueur sérieux

Réussir au poker n’est pas sans franchir bon nombre d’étapes... Monter une bankroll permettant de jouer confortablement est certainement parmi celles-ci l’une des phases essentielles mais, avant elle, il faudra en passer par une multitude d’autres paramètres tels que la stratégie de base ou la maà®trise des probabilités, entre autres. Pour ce faire, les parties à  micro-enjeux peuvent être un bon moyen d’atteindre – patiemment il est vrai – cet objectif. Mais il n’est pas toujours facile de se confronter aux profils occupant les sièges de ce type de structure.


 
Commencer à penser stratégie et logique lorsque vous vous confrontez à des adversaires qui ont tendance à confondre poker et loto n’est pas toujours évident. Au mieux, vous remettez en question le bon fondement de votre réflexion, au pire la tension qui monte en vous manque de flanquer à terre l’écran qui se trouve devant vous. Vous l’avez compris, nous parlons de facultés d’analyse, d’aptitudes à jouer un poker sérieux et d’un fossé réel entre les différents profils.
 
Sur les structures à micro-enjeux, nombreux sont les joueurs à éprouver des difficultés de progression au motif que leur niveau les empêche de développer un poker empreint de mesure et de raisonnement face à des adversaires aux décisions dépourvues de véritable réflexion. 
 
Penser l’adversaire, c’est posséder un potentiel d'amélioration et de réussite certain. Mais il est si difficile de s’adapter aux différents profils et situations que cette compétence, pourtant fondamentale au poker, si elle n’est pas exploitée dès le début de l’échelle, risque de vous faire stagner.
 
Aussi, parvenir à battre vilain qui n’aura pas encore développé toutes les aptitudes analytiques et qui, pour cette raison ou pour d’autres, jouera facilement des parties à micro-enjeux, est un challenge à ne pas négliger si vous souhaitez renforcer vos performances et devenir un joueur sérieux.
 
 
Etre confronté à des adversaires plus faibles.
 
Dans l’imaginaire collectif ou dans celui du joueur de poker, les tables à enjeux élevés attirent de riches poissons tout aussi sûrement que des pros, tandis que les tables à micro-enjeux sont réservées aux requins multi-tables, source de difficulté. Il n’en est rien.
 
Il arrive évidemment que des joueurs plus faibles tentent des enjeux élevés et souffrent du niveau solide de leurs adversaires.
 
Sur les tables à micro-enjeux, il est de grandes chances pour que la plupart des joueurs que vous affrontiez soient moyens, voire mauvais. Or, une abondance de points faibles autour d’une table est beaucoup plus rentable qu’un seul point faible parmi des génies.
 
 
Sélectionner ses parties.
 
En émettant l'hypothèse erronée qu’un nombre identique de bons et de mauvais joueurs prennent place aux tables à forts comme à faibles enjeux, les micro-enjeux offriraient toujours de meilleures options pour la bonne raison qu’elles sont plus nombreuses. Parmi des dizaines de tables il se peut que vous en trouviez une seule qui répondra aux exigences analytiques que réclame le poker alors que parmi les tables à enjeux élevés, seulement une poignée, offrira l’excellence sur la quasi-totalité des sièges. 
 
Dès lors, sélectionner sa partie devient aussi important que jouer un bon poker. Votre envie légitime de prendre le meilleur doit être laissée de côté au profit d’un poker pensé comme une entreprise. Vendre de très bonnes baskets n’est pas forcément judicieux si vous vous placez face à Foot Locker en espérant écouler davantage de marchandise que la grande enseigne. Maximiser le profit est autrement plus important que tenter de faire ses preuves.
 
 
Viser l'apprentissage avant le profit.
 
Se confronter aux meilleurs dans le but d’apprendre rapidement, aussi courageux soyez-vous, est louable mais risque de vous faire perdre beaucoup d’argent alors que d’autres solutions moins coûteuses peuvent tout aussi bien vous faire atteindre vos objectifs. 
 
Jouer contre les meilleurs pour devenir l'un d’entre eux est une idée faussement répendue.
 
Rien ne vaut travail et persévérance pour asseoir votre avantage sur des adversaires moins expérimentés. Car, sans parvenir à battre les plus faibles, jamais vous ne battrez les plus forts. Vidéos et coaching fournissent tous les éléments nécessaires pour atteindre le plus haut niveau et apprendre des meilleurs sans nécessairement se trouver face à eux.  
 
 
Privilégier les micro-enjeux en ligne pour acquérir de l'expérience.
 
En ligne, vous pouvez jouer un nombre de mains dix fois supérieur au taux que vous pourriez jouer en live. Considérer un apprentissage sous cet angle est essentiel – pour ne pas dire stratégique – en ce qu’il permet d’apprendre dix fois plus vite. Plus vous examinerez d'erreurs par heure, plus vous en tirerez profit  Par ailleurs, réexaminer ses mains dans le détail est évidemment plus précis que faire appel à sa mémoire. C'est sur ce point que les parties à micro-enjeux ne sont pas négligeables.
 
S’évertuer à constamment trouver le moyen d’être avantagé sur des adversaires faibles ou chercher d'innombrables façons d'obtenir un avantage, sans faire votre renommée, pourrait bien au moins grandement contribuer à gonfler votre bankroll. Et, si vous deviez un jour affronter les meilleurs, vous serez plus apte à vous y confronter en ayant appris au préalable à vous défaire de niveaux plus modestes.
 
Vous constaterez en outre que tous les fish commettent des erreurs assez similaires et présentent des opportunités assez identiques. Apprendre à les identifier et attaquer les faiblesses de l’adversaire sont des compétences qui peuvent aisément être développées sur des structures à micro-enjeux, alors que sur des tables à enjeux plus élevés, vous pourrez constater comme il est rare de trouver un joueur faible isolé dans un pot. D’où la nécessité de savoir comment exploiter parfaitement les faiblesses d’un joueur de ce type avant de rencontrer cette situation sur des tables où les compétences seront plus élevées et diversifiées. En dépend votre taux de victoire.
 
 
Les micro-enjeux font primer le jeu sur les gains.
 
Le facteur chance étant indissociable du poker, il serait tentant d’imaginer qu’après quelques heures de travail, il vous suffit de vous mettre à jouer pour progresser. Sans être prêt tout à fait, il vous semble aisé de rapidement doubler votre bankroll. Bonus : vous apprendrez des bons joueurs. Vous vous méprenez.
 
Ne comptez surtout pas sur la variance pour mener vos objectifs. Elle est aussi fluctuante que la marée et ne vaut pas la peine de s’en soucier. L’argent rentre en prenant les bonnes décisions et la meilleure façon de les améliorer, c’est d’oublier l'argent. Quoi de mieux dès lors que les micro-enjeux ? C’est imparable, ils vont à la fois vous aider à monter une bankroll, mais surtout votre niveau de joueur.
 
 
Se confronter à de trop bons adversaires équivaut à mal gérer sa bankroll.
 
Si vous déposez de 1 000 € d’économies et décidez d’en faire votre bankroll pour jouer contre plus forts que vous, il est peu probable que vous parveniez à faire fructifier cette somme. Si les micro-enjeux ne vous rapportent pas l'argent dont vous rêvez, prendre des raccourcis pour y parvenir n’est pas une bonne idée.
 
La réalisation des rêves au poker demandant des années de travail et beaucoup de détermination sans la moindre assurance d’un retour sur investissement, mieux vaut développer un bénéfice constant sur un laps de temps important qui participera dans le même temps à votre formation. Vous utiliserez l’argent dont vous disposez lorsque vous aurez atteint un niveau suffisant. C'est le meilleur moyen de ne pas trop perdre d’agent dans les premiers temps et réussir au poker.
 
 
L’inconvénient du rake.
 
Il y a un inconvénient à jouer sur des micro-enjeux pendant de longues périodes : le coût des rakes. Proportionnellement, le rake est plus élevé sur les parties à bas enjeux et il sera difficile d’obtenir des récompenses capables de rééquilibrer l'impact du rake.
 
Ce point est à considérer mais notez que mieux vaut payer un pourcentage de rake légèrement élevé en comparaison du buy-in qui vous aura fait jouer une partie gagnante que multiplier les pertes sur des enjeux plus élevés même au prix du plaisir qu’il y a à se confronter à de meilleurs joueurs.

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

Livepoker N° 142 - Février 2020 01/02/2020

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne