TECHNIQUE : piéger un joueur trop agressif, une affaire de ranges (1/2)


TECHNIQUE : piéger un joueur trop agressif, une affaire de ranges (1/2)

Dans cet article, notre coach Vuong Than Trong vous explique comment s'adapter à  un joueur très agressif pour lui prendre le maximum...


Il n’est jamais simple de joueur contre un joueur très agressif, néanmoins trop d’agressivité finit souvent par se retourner contre l’agresseur. Je vais vous détailler des mains disputées contre le même adversaire, en précisant mes différents process d’analyses et de réflexion.


PREMIÈRE MAIN
Jouer contre un régulier trop agressif

Variante : No Limit Hold’em
Nombre de joueurs à table : 6
Blindes : 2 €/4 €
Mon tapis : 522 €
Ma position : Bouton
Ma main :   
Vilain : Big Blind
Stack Vilain : 428 €

Table :

Vilain (Big blind) 428 €        
Vuong (Bouton) 522 €  
  

Préflop : Vuong raise 9 € / Vilain call
Flop :    
Vilain check / Vuong bet 13 € / Vilain call
Turn :  
Vilain check / Vuong bet 32 € / Vilain call
River :  
Vilain check / Vuong bet 36 € / Vilain raise 138 € / Vuong call

Dans ce coup, je fais face à un joueur régulier de la limite, que j’estime être plus faible que la plupart de mes autres adversaires. Bien qu’il soit un joueur gagnant, il fait preuve d’une forte agressivité. Face à ce genre de profil, il arrive fréquemment de se retrouver dans des situations difficiles, d’avoir le sentiment de passer la meilleure main et de se faire bluffer. En adaptant mes ranges face à ce type d’adversaires, je peux déjouer sa stratégie. Je place une petite relance au bouton, la petite blinde passe et ce joueur défend sa grosse blinde en payant.

Flop :    

Avec top paire, kicker Roi, je possède un bon avantage de range, mon adversaire sur-relance 100% du temps QQ et TT preflop. Ici je vais choisir entre deux sizings, â…“ ou â…” du pot. J’opte pour la seconde solution de manière un peu aléatoire et mon adversaire paie. Rien de spécial pour l’instant.

Turn :  

Le turn tombe, un 5 qui ouvre un tirage couleur. Mon adversaire check à nouveau, je pense qu’il ne prendra jamais le lead ici. Encore une fois, je souhaite continuer à miser. Je peux opter pour une mise comprise entre â…” et ¾ du pot, ou un overbet. Mon adversaire va pouvoir passer assez de mains pour que je semi-bluff avec des mains comme AK AJ, KJ, quelques tirages couleurs, qui possèdent une bonne équité contre sa range de call turn. Bien entendu, j’overbet de temps à autres mes brelans de dix et de six, afin de rester équilibré. Je choisi de miser 32 €, un montant qui me semble cependant un peu en dessous de ce que je voudrais miser avec le recul. Le connaissant, vilain va souvent check/raise lorsqu’il possède deux paires 65, et ne protège pas sa range de check/call. Mon adversaire paie à nouveau et nous nous retrouvons sur une river intéressante.

River :  

Une doublette du 6 qui complète – entre autres - le tirage couleur. Après un troisième check, je décide de placer une petite mise à â…“ du pot. Ici je cherche à splitter ma range face à cet adversaire. Miser ¾ du pot ou overbet avec mes nuts, tels que QQ TT, Q6, quelques nut flush, mais utiliser ces mains 20% du temps pour miser â…“ du pot, et donc ne pas capper cette partie de ma range. Celle-ci comprendra toutes mes couleurs, une paire avec bloqueur sur la nut flush, comme ma main actuelle, ou encore deux As avec l'As de trèfle ou deux Rois avec le Roi de Trèfle par exemple.

Mon adversaire me relance. Ma décision face à lui n'est pas si compliquée. Le connaissant, il relance énormément de double-paires à la turn, T6 et 65. Je peux donc retirer plus de 80% de ces combos river. J’estime qu’il relance 100% des    preflop, il n’a donc pas de nut flush avec ce combo. De plus, il ne peut pas posséder de   , je trouve donc très peu de couleurs max dans sa range. Il peut cependant avoir une main comme   , et j’estime qu’il ne relance pas tant que ça ses couleurs plus faibles. Je bloque un trèfle, ce qui me semble être un atout pour bluff-catch. Je décide de payer et vois mon adversaire retourner A-10 tourné en bluff, avec un   pour bloquer la nut flush. Il est fort possible que je passe un combo différent.

Par Vuong Than Trong

Retrouvez la seconde partie de cet article jeudi 19 septembre.

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante

 

1Photo du joueur de poker LYBAERT Bart LYBAERT Bart1591
2Photo du joueur de poker MARTINI Julien MARTINI Julien1483
3Photo du joueur de poker LEWIS Romain LEWIS Romain1350
4Photo du joueur de poker CHAUVE Vincent CHAUVE Vincent1113
5Photo du joueur de poker DEYRA Ivan DEYRA Ivan1076

Voir classement complet
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

LivePoker N° 137 - Septembre 2019

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne