APO 2500 : Anthony Cohen chipleader, Darcourt toujours


APO 2500 : Anthony Cohen chipleader, Darcourt toujours

Un jeu de mot qu’aucun couvreur n’a jamais usité, mais toujours autant d’actualité : Guillaume Darcourt a encore les cannes et termine le Day 1B comme une flèche. Un peu plus rapide encore, Anthony Cohen emmène la troupe de 155 survivants. Le résumé de ce Day 1B, avant la suite de ce palpitant APO 2500, demain 13H au Club Montmartre.

Des noms ronflants du poker français ? On en a vu passer toute une ribambelle ces deux derniers jours dans l’enceinte du Club Montmartre. Pourtant, à la fin des deux premières journées de combat, c’est un pur random qui mène les troupes. Un certain Anthony Cohen, qui n’avait même pas prévu d’être là, mais qui ne regrettera pas d’être passé par Place de Clichy ce jeudi soir.




Sfez cohen
Le random Anthony Cohen a fait bien du mal à l'ancien champion Eric Sfez. Avec 370 000 jetons et plus de 200 blindes, il reviendra dans la peau de large chipleader.

« Normalement je joue pas ces buy-in là. Mais j'ai pas pu faire l’APO 1 000. Et puisque j’ai raté le PLO, je me suis dit autant tenter l’APO 2500 ». Je ne sais pas si le raisonnement se tient, mais en tout cas la stratégie porte ses fruits. Avec 370 900, Anthony Cohen trône tout en haut du chipcount et reviendra batailler demain avec plus de 200 blindes ! Plutôt pas mal pour cet amateur, plutôt adepte de cash game PLO. Mais comment a-t-il monté toutes ses pilasses. L’intéressé raconte :



« Mon voisin (il ne le sait pas, mais il s'agit d'Eric Sfez) ouvre 3 500 UTG, je lui fais 9 000 avec   , il me paye et ça vient    . Je luis fais 12 000, il me paye et sur le   turn, il m’envoie une shkoumba pour 28 000 jetons. Pour moi, où il a déjà brelan ou je suis bien devant » pense Anthony, qui opte visiblement pour la 2e option. « Je le paye et la river   me rassure un peu. Il m’envoie encore une shkoumba, de 125 000 jetons ». Un sacré parpaing, quasi équivalent au stack d’Anthony. « Je me chie un peu dessus mais je le paye, et il montre    ». 


Un joli « air total » pour l’ex finaliste WPT et WSOP. Pour la petite histoire, il reviendra des enfers sur l’avant dernière main avec une belle horreur, en craquant deux as avec un superbe    pré-flop.



Dans les autres protagonistes de cette fin de soirée, on compte l’increvable Guillaume Darcourt.


Boa a d’abord joué les filous en payant un 3-bet hors de position avec   . Check call sur le flop    , check-check turn   et check-cale river  .    chez Monsieur, la paire de trois est bonne pour Darcourt qui arrache un bras à son opposant. Il lui prendra le deuxième ainsi que les deux jambes sur la main suivante. Open de Boa UTG, 3bet tapis 30 000 de ce même monsieur, cold call de la BB, reshove chez Darcourt qui s’offre un nouveau face à face… Plus à son avantage cette fois. Deux dames contre deux six, ça tient et Boa agrandit encore un peu plus sa muraille de jetons. Elle grimpera jusqu’à 299 500.



boa amo
Comme en témoigne ce large sourire, Guillaume Darcourt a plutôt passé du bon temps sur cette fin de Day 1B.

 

Parmi les autres stacks dominants, on retrouve le qualifié PMU Fabien Buring, qui a prolongé son run de rêve jusqu’au dernier niveau, touchant même des suites avec des paire de valets en main. Pour son premier grand tournoi, il reviendra avec 196 000 jetons. Dans un style plus chevronné, Abdelhamid El Khayati a manœuvré tranquillement pour se stabiliser autour des 156 000, Pierre Merlin a attendu les bons spots pour boucler la journée avec 165 000, tandis que Philippe Ktorza ralentit sur la fin pour se garder un stack confortable de 152 500 jetons. Et dans un style plus chanceux, Aurélien Deboille a connu la frayeur du classique    contre    sur l’ultime main de la journée. Un   river et Aurélien repasse à 163 700 jetons. 



Ktorza merlin
Philippe Ktorza et Pierre Merlin sont bien dans le coup. Le Pro et l'ex-Team Pro reviendront avec des stacks bien confortables ce vendredi pour le Day 2.


deboille Faggioli
Un double up salvateur sur l'ultime main de la journée permet à Aurélien Deboille de reprendre le bon wagon. Pour Ugo Faggioli, le jeudi est plus compliqué que le mercredi mais vendredi est un autre jour.

Un peu plus bas dans le classement, Mathieu Selides a mis du temps à démarrer mais initie une belle remontada. Tombé à 10 800, il a bousculé le duo de grinders Dabou/CapHaddock pour revenir demain avec une cinquantaine de blindes. Jolie remontée également pour Cédric Chevalme, qui a trouvé son rythme sur la fin de journée. Les collègues marseillais, Tahar Saïd, (155 000) , Samy Benjina (53 500), deux grinders affutés que j’ai placé dans ma shortlist d’outsiders, reviendront également demain.



Enfin, Samy Salah est bien, Davy Fradet termine à l'aise, Sarah Herzali est toujours là, tout comme Ugo Faggioli, Souhayl Fjer, Corentin Ropert, CapHaddock, Massou Cohen ou encore les frères Mamouni. Tout ce beau monde reviendra combattre dès demain à 13H. Les joueurs reprendront sur les blindes 800 / 1 600 et pourront découvrir quelques niveaux plus tard le pay-outs de cet APO 2 500. Avec déjà 318 entrées, il risque être juteux, mais les joueurs pourront encore re-entry demain pendant 1H15, durée des niveaux à partir de ce vendredi.

 

On sera bien évidemment sur place. D'ici là, bonne nuit et à demain 13H pour le Day 2 de cet Apo 2500 !



chipcount 1

Chipcount 2


Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

LivePoker N°160 - Octobre 2021

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne