WPT : David Afework vainqueur du WPT500 sur partypoker.com se voit disqualifié !


WPT : David Afework vainqueur du WPT500 sur partypoker.com se voit disqualifié !

Le 1er juin dernier, David Afework jouant sous le pseudonyme online de "Devplaza" se voyait remporter leWPT500 online sur partypoker et réalisait ainsi sa plus grosse performance en carrière. Mais c'était sans compter sur le service sécurité de la room qui apparemment aurait décelé un cas de non respect des règles avant de purement disqualifier le joueur britannique !


David Afework, jusque là joueur online assez discret et aux performances en ligne peu importantes, aurait-il usé de méthodes non conformes au règlement d'éthique et de sécurité de la room sur laquelle il a remporté le WPT500 en ligne le 1er juin dernier, partypoker.com ? C'est en tout cas ce qu'affirme le service IT de la plateforme de poker en ligne qui affirme avoir la preuve d'un cas si ce n'est de triche, mais tout au moins d'une violation des réglements en terme de jeu qui aurait amené à la disqualification pure et simple du joueur anglais !
 


David Afework devra-t-il renoncer aux 160 210 $ qu'il a remporté et laisser son titre à Jaimes Staples ?
 
 

 
 
David Afework le crie haut et fort à qui veut l'entendre : il n'a jamais triché pour remporter le tournoi dont la finale en ligne se disputait sur partypoker.com et il peut expliquer toutes les raisons pour lesquelles on pourrait penser le contraire.
 
Le service de sécurité de la room a beau affirmer qu'il a des preuves contre lui, Afework ne compte pas se laisser faire, même si le combat engagé ressemble à un combat en mode "pot de terre contre pot de terre" !
 
Alors qui'l se réjouissait de son triomphe, quelques heures après son titre Afework écrivait un thread sur le forum TwoPlusTwo qu'il titré "Gagnant du WPT 500 Event #24 disqualifié - Aidez-moi". Effectivement Afework venait d'apprendre que partypoker l'accusait d'avoir fraudé par le message suivant :
 
"Nous avons une équipe dédiée à l'intégrité du jeu qui utilise une variété de méthodes de détection pour identifier de manière proactive les comptes qui sont en violation de nos termes et conditions de jeu. Les tables à 'nom réel' (ou comptes en nom propre), contribuent à créer un sentiment de communauté tout en réduisant l'anonymat. Le titulaire d'un compte réel ne doit jamais donner à un tiers l'accès à son compte, comme indiqué dans nos conditions générales".
 
Mais que voulait dire par là partypoker ? Qui a donc pu jouer sur le compte du grinder anglais sans que même personne ne puisse s'en rendre compte que quelques heures après la victoire de celui-ci sur un tournoi avec un tel enjeu ?
 
Afework affirme deux choses dont aujourd'hui il souhaite se défendre et pour lesquelles il a engagé à ce jour une action en justice auprès de la comission britannique des jeux :
 
- le joueur conteste toute tricherie et affirme qu'il a disputé l'intégralité de la compétition devant sa petite amie et elle seule, sur un ordinateur de la marque Dell, dont il est bien propriétaire et auquel personne n'a accès à par lui-même, la dite même petite amie ne jouant absolument pas au poker
- par contre il confirme vivre depuis maintenant sept mois en colocation avec un autre grinder et pense que le problème de sécurité qui aurait pu être constaté est que les deux grinders joueraient sur la même IP, ce qui est non conforme effectivement aux règles de toutes les rooms de poker dans le monde
 
Ce cas ne serait pas le premier d'une longue liste de champions qui auraient vu leurs comptes bloqués suite à un problème d'adresse IP commune, parfois d'adresse IP empruntée pour une toute autre raison (des joueurs ont pu déjà perdre leurs gains car ils avaient prêté la connexion à leur connexion personnelle à des personnes sous le même toit, sans pour autant avoir la moindre intention de tricher).
 
Le combat sera donc long pour Afework afin de prouver qu'il a bien mérité son titre, mérité ses gains et sa "couronne", car se faire détrôner au pays de la Reine Mère, se serait quand même un comble !

Précédente Page Précédente
Suivante Page Suivante
 Ajax Auto Suggest

 

en kiosque

LIVEPOKER N° 157 - JUIN 2021

Edito

Sommaire

Anciens numéros


Je m'abonne