Flatnews

poker

X


BIG CIRCUS #7        27-03-2022 à 16h12  

 

Double up du double J


Il a mis son temps avant de trouver son rythme dans le tournoi, mais ça y est ! Jean Jacques Zeitoun est lancé. Le padre de la famille a gagné un quelques petits pots avant de trouver un spot agréable pour rejoindre le gang des chipldeaders. 

 

 

"J'ai pas compris ce qu'il lui a pris, le mec a open 95 000 en se gardant 10 derrière, sur les blindes 1 500 - 3 000, déclare Jean-Jacques.

- Je crois que c'était quand même 2 000 - 4 000, une grosse viingtaine de blindes", recrtifie Nicolas Le Floch deux sièges à sa gauche.


Quoi qu'il en soit, Jean Jacques a décovert   , a reshove sur ce Monsieur et tout s'est bien passé pour le double J qui ajoute une nouvelle pilasses de rouges à son stack : 280 000 pour Zeitoun.


A la même table, le    de Nicolas Burtin n'a pas eu le même succès. Le grinder s'est retrouvé à tapis avec son voisin Sami Daassi... Qui lui aussi tenait   . Un board tout à cœur, flush max contre seconde max et CapHaddock se faisait amputer d'une bonne partie de son stack. Il lui reste tout de même 75 000 pour combattre, tandsi que Daassi trône sur près de 200 000 jetons.

 


33 joueurs encore en course, c'est l'heure d'un petit chipcount :


Chipcount partiel :


Younès : 345 000

Ali Bayrak : 338 000

Jean-Jacques Zeitoun : 280 000

Xavier Sitruk : 277 000

Michel Cohen : 263 000

Gilles Zeitoun : 253 000

Simon Roboh : 195 000

David Carreira : 170 000

Ahmed Douchard : 148 000

Mathieu selides : 130 000

Alejandro : 127 000

Pierre Antona : 125 000

Jean-Paul Surlemont : 122 000

Nicolas Le Floch : 110 000

Bernard Vu : 95 000

Jean Paul Pasqualini : 93 000

Jacques Mayer : 87 000

Frank Kalfon : 81 000

Nicolas Burtin : 75 000

Philippe Ktorza : 72 000


Il reste 33 joueurs sur 133 inscriptions

Niveau 13 à venir : 2 000 - 5 000 Ante 5 000

Moyenne : 158 000




BIG CIRCUS #7        27-03-2022 à 15h44  

 

30 patates



Les cinq dernières tables joueront pour une win à 30 briques.

 

Retour de pause, les floors viennent d’annoncer le pay-out du tournoi ! Voyons donc les chiffres de ce Big Circus :


133 inscriptions pour un prizepool de 114 912 € que se partageront 18 joueurs. Un min-cash à 1 550 €, une table finale à 2 760 € et 30 002 € pour le grand vainqueur. Voici d’ailleurs le détail du pay-out concocté par les équipes du Club Circus.


  • 1er : 30 002 €
  • 2e : 20 000 €
  • 3e : 14 000 €
  • 4e : 10 120 €
  • 5e : 7 550 €
  • 6e : 5 720 €
  • 7e : 4 410 €
  • 8e : 3 460 €
  • 9e : 2 760 €
  • 10-12e : 2 240 €
  • 13-15e : 1 850 €
  • 16-18e : 1 550 €

 

Il reste 36 joueurs sur 133 inscriptions

Niveau 12 : 2 000 - 4 000 Ante 4 000

Moyenne : 152 000




BIG CIRCUS #7        27-03-2022 à 15h38  

 

Le gros rush de Gilles


"Je suis en méga-rush. J'ai eu trois fois les as, deux fois les dames, et je viens de faire carré". C'est en ces termes que Gilles Zeitoun raconte son ascencion fulgurante. Parti avec 30 000 en début de journée, le vieux briscard a placé une accélération pour mulitplier son stack par 8 en un niveau.

 

 

Les premiums ont fait mouche, à l'image de ce nouveau stack avalé à l'instant avec deux femmes pour abattre les deux neufs de Kamil Karaoglu. Mais c'est surtout le coup contre David Sacksick qui a permis à Gilles de se propulser dans les hauteurs du tournoi.


Défense en BB avec    sur un open de David et Gilles trouve deux paires sur le flop    . Pour ne pas s'embêter, Zeitoun opte pour un shove direct, qui sera payé dans la seconde par Sacksick. En même temps, son    vient de trouver les nuts. En bonne postion pour faire doubler son stack de 50 000 jetons, David se prend un double bad beat sympathique. Un   pour le full et un nouvel   pour offrir le carré à Gilles. 250 000 jetons pour lui !


Un peu plus loin encore, Younès continue de son numéro de soliste. Il profite de son stack dominant pour gratter de nombreux pots, et culminer désormais à plus e 350 000 jetons. David Carreira et Ali Bayrak se placent dans le groupe de poursuivants avec 250 000 jetons chacun.

 

carreira

 

David Carreira a trouvé le bon spot avec deux rois pour attraper le    de Mansouri qui avait trouvé paire plus ventrale sur le flop. 250 000 pour David, installé dans le bon wagon du tournoi.

 

 

Philippe Ktorza revient dans la course, suite à un petit double up avec    vs   . La pocket paire tient pour l'ex Team Pro PMU, de retour à plus de 80 000 jetons.


Il reste 39 joueurs sur 133 inscriptions

Niveau 12 : 2 000 - 4 000 Ante 4 000

Moyenne : 139 000




BIG CIRCUS #7        27-03-2022 à 14h48  

 

133 sur le pont, Monsieur Y capitaine


 

 

On vient d’entrer dans le onzième niveau de ce tournoi, ce qui signifie la fin des « late reg ». Au moment de faire les comptes, ce Big Circus enregistre 133 inscriptions, pour un total de 114 912 €. Les floors sont actuellement en train de valider la répartition du Pay-out, que je vous fournirai aussitôt annoncé. En attendant, ils sont encore 53 joueurs à pouvoir rêver dans ce tournoi. Et pour l’instant, c’est notre joueur mystère qui est aux commandes.

 

Le voile se lève peu à peu sur notre nouveau chipleader. Hier, il répondait au nom de Monsieur Y, mais comme promis, le joueur éteint le mystère au moment du Day 2. « Tu peux m’appeler Younès maintenant », confirme le joueur. Malgré cette identité changeante, il y a une chose qui ne bouge pas par rapport à hier : Le stack de Younès, qui continue de grossir à vue d’œil.

 


« Il vient encore de prendre gros » tease Victor Canaple, assis juste à sa droite, avant de laisser le protagoniste raconter l’histoire. « J’open    3 500 et un joueur me 3-bet à 11 500. On avait déjà joué quelques coups ensemble, il raise assez cher, j’ai décidé de le payer » explique Younès, qui trouve un flop intéressant.

 

   , pour un straight draw, sur lequel son adversaire envoie mi pot. Payé par Younès qui trouve la suite dès la turn  . 2-barrels tapis envoyé pour un petit « pot size bet » et Younès paye avec sa suite. « Il a    et la suite tient. Je dois être à 225 000 » poursuit le joueur, qui reprend son costume de chipleader.


Il reste 53 joueurs sur 133 inscriptions

Niveau 11 : 1 000 - 2 000 Ante 2 000

Moyenne : 101 000




BIG CIRCUS #7        27-03-2022 à 14h23  

 

Crampons vissées pour la 2e Mi-Temps


bayrak

 

La soixantaine de survivants a repris la bataille, toujours menée par le colonel Bayrak.

 

Les joueurs du Big Circus sont de retour dans l’arène voisine du Parc des Princes. Au contraire de leurs homologues du Paris Saint Germain, ils ont réussi à passé le premier tour de qualification et sont prêts à mouiller le maillot. Mais attention à ce terrain glissant. Les tacles fusent sur toutes les tables et certains dribbleurs trop audacieux se retrouvent vite à terre, dans l’incapacité de se relever.


« J’ai déjà eu le temps de bust et re-bust » me confie Julien Sitbon, assis dans le canapé à l’entrée de la salle. Un premier flip perdu pour avorter la remontada, un autre dès le première main du re-entry et enfin deux valets battus par   . Le serial buteur du Club Montmartre reste toujours muet dans l’enceinte du Club Circus. « Au moins, on va pouvoir profiter du soleil » philosophe ce joueur, qui sait choisir ses journées de bad run.

 

Roboh


A l’inverse, certains joueurs filent droit au but dès le coup d'envoi. La jeune pépite francilienne Simon Roboh, qui avait enflammé le Club Circus pour l’une de ses premières titularisations, lors de l’UDSO Paris 2019, a trouvé des sensations dès le coup d’envoi du Day 2 pour scorer à plusieurs reprises. « Deux As contre deux valets puis    contre   , je fais la dame résume Simon ». 200 000 jetons pour le double vainqueur UDSO. Voilà comment bien se lancer dans son match.

 

 

La jeune garde du poker francophone, avec Simon Roboh et Mehdi Chaoui, prêts à faire de nouveaux ravages dans les clubs parisiens.

 

 

 

Bon départ pour Ahmed Douchard, qui profite d'un double up d'entrée, tout en appréciant la bonne humeur de Massou Cohen.

 

Enfin, notons la très belle entrée d’Ahmed Douchard. Pas entré en 1ère mi temps, Ahmed a attendu le dimanche pour chausser les crampons. Des difficultés de placement au départ, mais un contre favorable lui permet de trouver la faille dès le premier niveau. Open 3 500 en MP, 3-bet 11 500 d’Abdel Marzouk et cold-call d’Ahmed en BB avec {Ac) . Le flop     offre une opportunité de frappe, qu’Ahmed prend aussitôt en demi-volée après le shove de son adversaire. En face, il y a   . Un cœur dès la turn et voilà Douchard à 85 000 jetons.

 

Une petite vingtaine de joueurs sont déjà repassés par la caisse. Pour rappel, ils pourront re-enty jusqu'à la fin du niveau 10. Après quoi, nous connaîtrons la répartition du prizepool, qui vient de dépasser à l'instant les 110 000 €.

 

 

On notera l'apparition des jetons de 25 000, comme ici dans le stack de Jacques Mayer.

 

Il reste 62 joueurs sur 129 inscriptions

Niveau 10 : 1 000 - 1 500 Ante 1 500

Moyenne : 88 000




BIG CIRCUS #7        26-03-2022 à 20h37  

 

Ali tient la Bayrak, 63 convives au Day 2


Les floors viennent de siffler la fin de ce Day 1… A 19h30 ! En près d’une vingtaine de coverages, je n’ai jamais vu une journée de poker terminer si tôt. On va pouvoir rejoindre les copains, profiter de quelques bières, gouter à l’ivresse du samedi soir, naviguer de cafés tapageurs en bistrots de noctambules, se perdre dans les méandres de la nuit parisienne… Mais avant cela, laissez moi vous raconter la fin de cet apéritif pokeristique.

 

 

Tout en haut du chipcount, Ali Bayrak a tenu son statut de chipleader jusqu’au coup de sifflet. Bien lancé depuis le début de journée, il a trouvé un spot magnifique avec set contre set face à un autre gros stack, celui de Pierre Antona pour s’envoler dans les hauteurs. Un petit coup dans l’aile face à Victor Canaple l’a fait redescendre sous les 200 000 jetons mais au moment d’emballer les stacks, c’est bien lui le plus gros stack de ce Day 1. 

 


Derrière Ali, Nicolas Le Floch a lui aussi plané tout le long de la journée. Une paire d’as pour se propulser, et une paire de rois pour décoller et quelques petits coups ici et là pour garder le large, voilà une journée de poker agréable pour le runner-up WPT National Gruissan 2012, qui boucle la journée avec 174 000 jetons.

 

Le Floch


Le chipleader mystère, Monsieur Y, qu’on avait vu débarquer dans le gang des superstacks après un brelan de 2 trouvé dans un pot 7-way, a ralenti le rythme en fin de journée, mais emballe plus de 4 starkings stacks pour le Day 2.


Le coup de bambou de Massou

 

On connaît le talent d’animateur de Michel Cohen. Avec lui, pas besoin d’avoir des cartes pour enflammer la table. Sa parlotte, ses anecdotes et son humour suffisent à électriser l’action. Mais si en plus on lui donne des flushs flopées, Massou peut carrément fracasser la table.

 

matou

 

Il en a fait l’illustration sur l'avant dernière mains de la journée. Un call sur un open 3x avec   , trois autres joueurs payent, un flop     et bon appétit Michel !

 

Massou paye le c-bet, le bouton paye aussi et la SB envoie le tapis pour environ 20 000 jetons. Payé bien évidemment par Michel, qui trouvera un autre client en la personne de Farid Fara. Ce-dernier lâchera l’affaire sur la turn  . Showdown : la SB tient    mais ne trouvera pas le full miracle et Massou prend un joli pot pour boucler la journée avec plus de 100 000 jetons. 

 


Mais il ne va pas les emballer tout de suite puisqu’ il reste une main à jouer ! La donne ultime verra Julien Sitbon partir à tapis pour ses 8 dernières blindes, payé par Massou et re-shove chez Farid Fara pour un moins de 20 000 jetons. Trois joueurs à tapis, le board déroule      .


« J’ai une paire en dessous, mais elle n'existe plus » affirme Michel en retournant son   . Idem chez Julien Sitbon qui tient   … Et le board aussi chez Farid Fara et son    ! Un partage d’anthologie et tout le monde reviendra demain, au moins avec quelques blindes. 6, très exactement pour Julien Sitbon. Dernièrement, il était plutôt habitué aux hauteurs du chipcount. Ce soir, il goutera à la saveur, moins agréable certes, de lanterne rouge.


Un statut que ne voulait pas occuper Adrien Amorella. Ce joueur nous a gratifié de la pirouette de cette fin de journée. Peu attiré par l'idée de revenir avec un stack fatigué, Adrien a envoyé ses 20 000 derniers jetons en bataille de blindes avec   . Pierre Antona a bien payé avec son   , mais je vous laisse admirer le board magnifique qui a découlé de cette bataille audacieuse. 

 

 

 

A part ça, belle tenue de stack chez Arnaud Peyroles, qui a trouvé quelques petites values bien senties dans la dernière heure pour revenir au dessus des 80 000. Journée blanche pour Frank Kalfon qui s’est tout de même gardé une vingtaine de blindes pour demain. La jeunesse fiât bonne figure à l’image de Simon Roboh et Mehdi Chaoui, autour des 100 000 jetons.

 


En revanche, Johann Zeitoun, Nicolas Burtin, Maher Nouira ou Matthieu Rabalison devront passer par la case re-entry demain s’ils veulent revenir dans le tournoi. Car en effet, pour cette septième édition, la formule a changé : Il restera deux niveaux de quarante minutes pour re-entry et donc gonfler un prizepool, qui a déjà dépassé les 95 000 €.


Voilà pour les festivités du jour. La suite demain à partir de 13H, toujours sur le Boulevard Murat et toujours en direct sur Livepoker. D’ici là, très beau samedi soir et à demain pour la suite de ce Big Circus !

 

Chipcount :


Ali Bayrak : 181 000

Nicolas Le Floch : 174 000

Younès : 168 000

Badr Douch : 154 500

Hipolito Carapeta : 131 500

Sabaro Aimavi : 131 000

Thierry Luksenberg : 128 000

Alex Correira : 125 000

Jean-Jacques Benoliel : 124 000

Nelson Michelet : 123 500

Abdel Marzouk : 121 000

Xavier Sitruk : 114 000

Victor Canaple : 108 000

Jean Philippe Bironneau : 106 000

David Sacksick : 103 000

Michel Cohen : 101 500

Mehdi Chaoui : 101 000

Simon Roboh : 99 000

Bernard Vu : 96 000

Jacques Mayer : 89 000

Arnaud Peyroles : 85 000

Jacques Enjoubault : 80 500

Christophe Devaux : 75 500

Francky Magliocco : 75 000

Vincent Montes : 74 500

Pascal Aznar : 69 000

Karim Alleg : 63 000

Jules Warner : 60 000

Kamil Karaoglu : 59 500

Yohan Rascar : 59 500

Frédéric Steinbach : 59 000

Kamel El Morabet : 58 500

Jean Jacques Zeitoun : 58 500

Mathieu Selides : 58 000

Philippe Ktorza : 57 500

Firas Nassar : 56 500

Albert Tran : 54 500

Adrien Amorella : 51 000

Alexis Landois : 48 000

Younès Charrat : 47 500

Olivier Dahan : 47 000

Jean Koja : 45 500

Clément Carreira : 44 000

Jean René Fontaine : 41 500

Olivier Arnault 40 000

Abdelilah Dahour : 39 000

Karim Lehoussine : 37 500

Mirsolav Alilov : 36 500

Thomas Meignan : 35 000

Antony Saadow : 31 500

David : 31 500

Francky Krief : 30 500

Jacques Guenni : 30 000

Sami Baasi : 29 500

Ludovic Sultan : 26 000

Linh Le Nguyen : 25 500

Krank Kalfon : 24 000

Jean Paul Pasqualini : 23 500

Farid Farahmand : 22 000

Ouassini Mansouri : 17 000

Julien Sitbon : 10 000

 

Il reste 63 joueurs sur 111 inscriptions

Niveau 9 à venir : 1 000 - 1 500 Ante 1 500

Moyenne : 70 000




BIG CIRCUS #7        26-03-2022 à 19h18  

 

Capitaine à  l’eau, Roboh mitrailleur


Les vagues scélérates s’enchainent pour CapHaddock. Par deux fois, le bateau de jetons de Nicolas Burtin a tangué au point de s’écraser dans les fonds du Club Circus.


Pour la première, un flip des plus classiques. Deux dames chez Burtin, As-Roi chez son voisin Ludovic. Evidemment, tout part pré-flop,   direct et CapHaddock chavire une première fois.

 

Roboh


De retour à l’abordage, Burtin connaîtra le même sort sur sa nouvelle table, et ce dès la première vague. Open de Simon Roboh UTG, défendu par CapHaddock en BB et les deux joueurs découvrent un flop    . Check-check pour voir la turn   et cette fois Nicolas lance l’assaut. 11 000 dans un pot de 5 000 jetons. Payé par Roboh. River   et nouvel overbet tapis de Burtin, à tapis cette fois. Roboh tient la suite depuis la turn avec son   , snap call et 105 000 chez Simon Roboh.


Au fond de la salle émerge un nouveau chipleader. Un homme discret, qu’on appellera Monsieur Y en attendant le jour 2. Et à l’image de sa prudence, ce monsieur fait des moves en sous-marin.

 

 

A défaut d'avoir un visage, les paparazzis ont pu dégoter une photo du stack de Monsieur Y. Un homme qui a fait de sacrés dégâts.

 

Open 2 200 UTG de Monsieur Y avec   … Payé sept fois. Il va falloir toucher un petit 2, qui vient tout de suite sur le flop    .

 

Monsieur Y opte pour le check, laissant l’initiative à UTG +3 qui fait 6 000. La BB paye, c’est l’heure de placer le check-raise : 17 000 pour suivre. Payé seulement par UTG +3. La river   change peu de choses, et Y continue l’agression avec un bet à 25 000. Riposte radicale : Raise tapis pour les 60 000 restant à son adversaire, et snap call de Monsieur Y. En face, il y a un modeste   , drawing dead et voilà comment s’envoler près des 200 000 jetons. 

 

Il reste 70 joueurs sur 110 inscriptions

Niveau 8 : 600 - 1 200 Ante 1 200

Moyenne : 63 000




BIG CIRCUS #7        26-03-2022 à 18h44  

 

Ascension éclair et coaching payant


On est (déjà) entré dans les deux derniers niveaux de la journée. Moment choisi par deux nouveaux joueurs pour intégrer le gang des superstacks.


Arrivé plus tard que tout le monde, Matthieu Selides n’a perdu de temps pour faire décoller son stack. « J’ai deux startings » me soufflait-il à la pause avant de regagner sa table. Cinq minutes plus tard, je retrouve Matthieu embarqué dans un coup multi-way.

 

selides

 

     sur le board, cinq joueurs dans le coup, tout le monde a check le flop. Relancer initial, Selides reprend les devants sur cette turn : Bet 7 000 dans 8 000, snap fold chez deux de ses opposants, la parole vient sur Julien Sitbon qui place le min check-raise : 16 000 pour suivre.


Fold de la BB et Selides prend une bonne minute de réflexion avant de compléter. Les deux joueurs découvrent la river   et Sitbon prend à son tour une minute… Pour check. Les regards se braquent sur Matthieu qui réfléchit quelques temps puis annonce le « All-in », pour la vingtaine de milliers restant à Julien. Mauvaise nouvelle pour Sitbon qui n’a pas l’air d’apprécié la tournure de ce coup.


« Je bats tellement rien, déplore le joueur, mi embêté mi amusé. Je ne sais même pas ce que je fais encore dans ce coup ». Il cherche quelques bluffs éventuels chez Selides puis rend sagement ses cartes.

 


« Le mec joue un coup par heure et prend tout à chaque fois » commente Massou Cohen, qui observe l’ascension de Selides deux sièges à sa droite. En effet, ça fait déjà 115 000 pour Matthieu, l’un des gros stacks de ce Day 1A.

 

 

Ca reste moins qu’Ali Bayrak. Auteur d’un bon départ, le joueur vient de provoquer un nouveau carambolage, et c’est Pierre Antona qui paye la facture. Dans un pot déjà énorme, Pierre envoie une marmotte à 20 000 sur un board      , snap call par Bayrak. Le premier retourne un joli   , mais Ali annonce « brelan de 7 » en retournant son   .


« Tu fais tapis toi, demande Bayrak auprès de Mehdi Chaoui ? ». Le jeune marocain explique qu’il aurait joué le coup différemment avant de terminer par « Mais le coaching, c’est payant hein ». En attendant de prendre des cours avec Mehdi, Ali se contente de ramasser le pot. 210 000 pour le chipleader du tournoi.

 

Il reste 72 joueurs sur 105 inscriptions

Niveau 7 : 500 - 1 000 Ante 1 000

Moyenne : 58 000




BIG CIRCUS #7        26-03-2022 à 18h16  

 

La toque pour Le Floch, la doudoune pour Zeitoun


Une belle pilasse de jetons rouges au moment de passer à la table de Nicolas Le Floch. Le runner-up du WPT National Gruissan 2012 fait des ravages depuis quelques orbites, au point de tutoyer désormais le chiplead du tournoi. Pour lui, l’ascension fut une histoire heureuse de pot 4-bet et de premiums non craquées.



« J’open deux as, mon voisin Ludo 3-bet et Xavier Sitruk Cold-call en BB, je 4-bet et Xavier me paye. Il a deux neuf, et il me croira pas sur le board      ». Et de un.


La suite face à Johann Zeitoun : « Johann squeeze, et je me réveille en BB avec deux rois. Je 4-bet à 11 500, et il me fait tapis pour 35 000 avec    ». Et de deux pour Le Floch, qui possède désormais 140 000 jetons devant lui, à l’aube des blindes 500 - 1 000.


rabalison


Au fond de la salle VIP, une nouvelle table a été ouverte. On y trouve par exemple Matthieu Rabalison, qui se fait quelques petites frayeurs depuis le début du tournoi. « J’ai perdu un peu, j’ai remonté et là je viens de redonner » résume le joueur sans trop d’explications. « Des mains marrantes ? » demande-je au joueur, rarement avare de Hand-Histories. « Si je te dis la première, on va croire que je suis une luck-box. Et la deuxième est marrante, mais vaut mieux pas que je te la raconte ». Pour les HH, on attendra, en attendant, malgré ces péripéties, Matthieu n’a pas bougé, seulement revenu au tapis de départ. 


Il reste 71 joueurs sur 97 inscriptions

Niveau 7 à venir : 500 - 1000 Ante 1000

Moyenne : 52 000




BIG CIRCUS #7        26-03-2022 à 17h26  

 

Les bonnes affaires du père Firas


Il est là le premier « vrai » chipleader du tournoi ! Nassar Firas est en train de démolir sa table, au centre de la salle de tournois. En deux niveaux, le livetard a triplé son stack à la faveur de plusieurs moves bien sentis.

 

firas

 

Le premier est plutôt de l’ordre de la livraison. Open de Gilles Zeitoun à 1 000, payé en MP et payé par Nassar en BB avec son   . Le flop     est bon pour lui. L’action qui s’en suit l’est encore plus. C-bet 1 100 de Gilles… Et tapis 28 000 du Monsieur en MP. Bon, et bien tapis pour Nassar qui ne s’embarrasse pas plus avec son brelan. Gilles se barre et le joueur en MP retourne un superbe   . Merci au revoir et 100 000 jetons pour Firas.


Quelques minutes plus tard, il prendra encore une grosse value avec deux rois, mais c’est surtout le fold suivant qui provoque mon étonnement. Open de Wellington Guedes, 3-bet de Firas avec    et c’est just-call par le Franco-Brésilien. « Ca vient un roi et deux carreaux, raconte Nassar. Je C-bet à 6 000 et il me fait 15 000. Je lui demande combien il a derrière : 15 000. Je décide de fold, et il me montre deux as ».


Non seulement Nassar Firas est chipleader, mais en plus, c’est un devin. Attention au père Firas !

 

Aznar


Par ailleurs, la remontada de Wellington Guedes s’arrêtera quelques minutes avant son changement de table. « Welli » était plutôt bien avec son    sur le board     et paye logiquement le 2-barrel tapis de Pascal Aznar. Problème, ce monsieur tient deux rois : Set contre set, élimination de Wellington et 110 000 pour Aznar.


Il reste 70 joueurs sur 92 inscriptions

Niveau 6 : 400 - 800 Ante 800

Moyenne : 52 000




Navigation

poker




Coverages Précédents


WSOP-C Dakar 2022 - Main Event

poker

Winamax Poker Open Madrid

poker

APO 2500 BY PMU 2022

poker

APO 2500 by PMU Poker

poker

BIG MARVELOUS POKER TOUR DAKAR

poker

BIG MARVELLOUS POKER TOUR

poker

CLUB CIRCUS PARIS : Texapoker Circus Series - Main Event

poker

 Ajax Auto Suggest