Flatnews

poker

X


APO 2500 BY PMU 2022        19-02-2022 à 17h26  

 

Lyubovietski en haut de la montagne, Sitbon glisse


Les internationaux commencent à se faire un peu trop présent dans cette fin d'APO 2500. Certes, on a perdu Kully Sidhu, le plus connu d'entre eux, mais les grinders de l'Est confortent leur place dans le haut du chipcount.


Sitbon


Un flip à plus d'un million de jetons entre ces deux hommes, mais les cartes ont choisi cette fois l'Ukrainien Andriy Liubovietskyi.

 

Le Polonais Polchlopek avait désenchanté Pierre Merlin en trouvant la quinte ventrale river, le Portugais Custodio enchaîne les éliminations depuis le début de journée, et à l'instant c'est l'Ukrainien Liubovietskyi qui vient de faire très mal. Apèrs avoir maté Davidi Kitai hier soir pour faire craquer la bulle, le grinder ajoute une nouveau grand nom du poker francophone à son tableau de chasse : Julien Sitbon.


Le vainqueur du High Roller se maintenait bien depuis le début de journée, grattant les petits pots ici et là pour conserver un stack de combat. Beaucoup d'effort anéanti en deux coups et cinq minutes de jeu.


C'est d'abord Fabrice Bigot qui érafle le stack du champion français. Open 30 000 de Davoud Pira au CO, et la brochette Bigot-Liubovietskyi-Sitbon paye derrière lui.     sur le flop et les quater joueurs check pour voir la turn  . Sitbon passe à l'attaque : 50 000 pour suvire, ce que fera Fabrice Bigot pour se retrouver en tête à tête avec Julien. River   et gros bet 200 000 de Sitbon. Une petite minute de réflexion chez Bigot, qui placera alors un superbe raise tapis pour les 300 000 jetons restant à son adversaire. 


"Je savais que t'avais envie de glisser dans ce spot... Et t'as glissé versus mon bluff, bien joué" lâche Julien en direction de Fabrice, avant de rendre ses cartes au croupier.


move

 

Gros move de Fabrice Bigot qui s'approche des 900 000 jetons après ce joli move contre Julien Sitbon.

 

Trois coups plus tard, Julien trouve un nouveau spot. Open 30 000 de l'Ukrainien en début de position, et Sitbon envoie le tapis 278 000. La parole arrive sur Custodio en SB, qui prend une minute avant de cold-call le 3-bet. Avec trois blindes à rajouter, Julien Veyssière se joint à la fête ! La parole revient sur Liubovietskyi qui demande un compte au Portugais, avant de reshove sur son adversaire. Custodio est bien obligé de lâcher son   , quel spot de mutant, c'est l'heure de dévoiler les jeux !

 

   chez Sitbon, qui peut tripler s'il remporte le flip face au    de l'Ukrainien et    pour Veyssière un possile quintuplage. Malheursement, le board       offre la top paire à Liubovietskyi qui s'offre le strike et le chiplead sur ce carrambolage. 2 800 000 pour le nouveau patron du tournoi.


Veyssiere

Julien Veyssiere a d'abord fait les frais de Daniel Custodio avant de se faire achever sur ce match à trois. 8 100 € pour récompenser cette 21e place.

 

A part ça, Mehdi Kechiche a pris les 100 000 derniers jetons de Mohamed Joudar sur un flip, tandis que Thi Nguyen et Antoine Saout voyaient leur shortstack s'effondrer peu de temps avant. Tout ce petit monde repart avec 8 100 €, le prochain éliminé en prendra 1 000 de plus.


 

Pendant ce temps, les croupiers se mettent en place en dressant soigineusement les jetons du Super High Roller, qui ne va pas tarder à commencer.

 

Chipcount :


Andriy Liubovietsky : 3 045 000

Micakel Muselli : 2 400 000

Sacha Rymland : 1 705 000

Nicolas Burtin : 1 655 000

Michal Polchlopek : 1 500 000

Davoud PIra : 1 350 000

Mehdi Chaoui : 970 000

Fabrice Bigot : 895 000

Thomas Eychenne : 810 000

Arnaud Enselme : 695 000

Christophe Devaux : 530 000

Maher Nouira : 520 000

François Scapula : 480 000

David Vinayagarmoorthy : 460 000

Daniel Custodio : 450 000

Mehdi Kechiche : 310 000

Baptiste Carteau : 390 000

Henri Benoni : 215 000

 

Il reste 19 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 19 : 10 000 - 15 000 Ante 15 000
Moyenne : 1 000 000
Prochain palier : 9 100 € (jusqu'au 15)




APO 2500 BY PMU 2022        19-02-2022 à 16h33  

 

CapHaddock premier sur le pont, 24 matelots


Il ne reste que trois tables dans cet APO 2500. 24 marins d'eau douce naviguent encore dans la salle de tournoi du Club Montmartre. Et juste avant le redraw, c'est CapHaddock qui a pris le gouvernail du tournoi, à la faveur d'un joli coup contre l'ex chipleader Sacha.


Haddock

Un beau trio de jeunes grinders suite à ce nouveau redraw, qui promet de belles batailles entre Sacha Rymland, Mehdi Kechiche et Nicolas Burtin.


"C'est Rymland qui a fait de la merde" plaisante Nicolas Burtin, en s'assurant que son adversaire l'entend deux places à sa droite. Les deux joueurs se retrouvent encore à la même table, alors que sur la précedente, ils venaient de construire un sacré pot dans un duel BvB.


Limp 12 000 de Rymland, iso 38 000 de Burtin, check-raise 120 000 et c'est payé par CapHaddock.     sur le flop et les deux joueurs s'accordent pour check.   sur la turn, moment choisi par Sacha pour reprendre l'offensive : 120 000 pour suivre, payé par Burtin. La river vient   et Rymland envoie une nouvelle marmite à 320 000 jetons.


CapHaddock flaire comme une odeur de bluff et décide de payer avec son   . C'est en effet bien devant le    de Rymland qui abandonne un énorme pot et le chiplead à son opposant. 1 800 000 pour le nouveau commandant de cet APO 2500.


ensellée

Arnaud Enselme avance à belle allure dans ce Day 3. Toujours plus de 80 Blindes pour le Team Pro Unibet


Chipcount :


Nicolas Burtin : 1 790 000

Micakel Muselli : 1 650 000

Sacha Rymland : 1 600 000

Daniel Custodio : 1 400 000

Andriy Lyubovetskiy : 1 300 000

Arnaud Enselme : 1 250 000

Micahl Polchopek : 1 160 000

David Vinayagamoorthy : 820 000

Farice Bigot : 700 000

Mehdi Chaoui : 590 000

Julien Vayssières : 470 000

Julien Sitbon : 430 000

Fliran Duta : 365 000

Maher Nouira : 320 000

Thi Nguyen : 305 000

Antoine Saout : 290 000

Mehdi Kechiche : 220 000

Baptiste Carteau : 210 000

Christophe Devaux : 180 000


Il reste 24 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 19 : 10 000 - 15 000 Ante 15 000
Moyenne : 762 000
Prochain palier : 7 100 € (jusqu'au 24e)




APO 2500 BY PMU 2022        19-02-2022 à 16h16  

 

Nouira muselé


Duel de colosses entre Maher Nouira et Mickael Muselli. Engagé dans une bataille de blindes, les deux joueurs se envoyés d’énormes parpaings pour construire un nouveau pot vertigineux. A la fin du bras de fer, les dégâts sont palpables en termes de jetons, comme en termes de moral.

 

 

Check-raise et 3-barrels costauds en bataille de blindes pour un bluff couillu, c'est en direct avec Maher Nouira et Mickael Muselli.

 

Ca démarre par un limp de Muselli, iso 3,5 de Nouira 40 000 et riposte de la SB, qui fait monter les enchères à 125 000. C’est payé par Maher, qui voit le flop    . Muselli poursuit l’aggression. 85 000 pour suivre. C’est payé.

 

Turn  , nouveau parpaing de Muselli : 275 000 cette fois. Payé encore par Maher, après avoir utilisé une carte extra-time. La river est un   et Muselli ne se démonte pas. Après avoir à son tour usé d’une petite minute de réflexion, il avance une grosse pilasse de 25 000, pour un demi million de jetons.

 

big pot

 

Maher ne semble pas aimé cette dernière carte et n’arrive pas à prendre de décisions avant les trente secondes. Malheureusement, il ne lui reste plus de Time-Bank et sa main sera brûlée. Muselli claque aussitôt son    sur la table. « Quel chat***ard, t’étais devant river » répond Maher qui avait pourtant bien payé jusque là avec son   . Maher se garde une grosse vingtaine de blindes. Muselli en a plus de 130.

 

A part ça, Michael Rodrigues s’est fait craqué deux as par   , Zhong Chen et Vladimir Nex sortent sur flip standard, tout comme Erwann Pécheux, dont le    n’a pas tenu face au    de son voisin. Tombée short stack, la veille garde Alain Goldberg - Philippe Ktorza rendait les armes peu de temps avant lui. Tous ces joueurs repartent avec 7 100 €. Et au moment où je termine ce post, j’apprends la sortie de notre ami anglais Kully Sidhu. Cela signifie donc le redraw des 24 left. Je m’en vais de ce pas m’enquérir des chicpount.

 

Il reste 24 joueurs sur 366 inscriptions

Niveau 16 : 6 000 - 12 000 Ante 12 000

Moyenne : 762 000




APO 2500 BY PMU 2022        19-02-2022 à 15h07  

 

Carnage de bon matin


Les premières éliminations n'étaient qu'un prélude à la symphonie de bustos qui vient de se dérouler sur le niveau 5 000 - 10 000.

En 40 minutes, dix joueurs ont pris la sortie, et nous voilà déjà à 4 tables left de cet APO 2500. La moyenne est remontée à plus de 50BB, le ryhtme devrait commencer à se ralentir. Voyons donc qui a été emporté dans cette tornade et qui en a profité. 

 

4 tables


Après un petit baroud d'honneur, Alain Roy a fini par rendre les armes en 42e position. La troisième fut la bonne pour Mickael Muselli qui a attrapé son oppoosant dans un duel    contre   , en checkant intelligment le flop     pour voir apparaître la turn fatale  . Drawing dead, Alain everra ses dix blindes au milieu avec sa top paire.

 

Muselli

Bons départs pour Muselli et Pécheux. Le premier accroit un peu plus son stack dominant, tandis qu'Erwann a trouvé un double up salutaire avec deux rois contre   .


Beaucoup d'autres shortstacks ont connu le même destin. Yves Hallague, Fabien Garcia, Jean Koja et Rémi Castaignon n'ont pas trouvé le spot pour faire doubler leurs quelques blindes. On déplorera le départ aussi de deux tauliers du clan tricolore, en la personne d'Alex Réard et Paul François Tedeschi, qui ouvrent le palier à 6 100 €.


Jean Louis Perez et Aaron Delabays sortent dans la foulée tout comme Marc Uzan, qui vient de tomber dans un duel    vs    face au Portugais Daniel Custodio.


Puisqu'on évoque les joueurs internationaux, notons qu'ils se portent très bien depuis le début de journée. Les quatre joueurs étrangers présents au début de journée sont encore en course et trois d'entre eux ont désormais franchi la barre du million de jetons. L'Ukrainien Andriy Lyubovetskiy a pris les derniers jetons de PFT, ainsi que quelques petits pots pour atteindre les 1,3 millions, Custodio franchit à l'instant les six chiffres tandis que Polchopek a profité du pot énorme contre Pierre Merlin pour se stabiliser à 1 400 000.


Un trio d'internationaux bien lancés dans ce Day 3. L'Ukrainien Andriy Lyubovetskiy et Daniel Custodio sont au dessus du million, Kully Sidhu est toujours dans le coup.


Chipcount Big Stack :


Sacha Rymland : 1,6 M

Mickael Muselli : 1,6 M

Michal Polchopel : 1,4 M

Andriy Lyubovetskiy : 1,3 M

Arnaud Enselme : 1,25 M

Daniel Custodio : 1,1 M


Rymland


Rymland domine toujours les débats, mais plusieurs joueurs l'ont rejoint dans le gang des superstacks.


ens


Arnaud Enselme a parfaitement manœuvré sur une table composé de plusieurs shortstacks pour se faire une place dans la locomotive du tournoi.


Il reste 32 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 16 : 6 000 - 12 000 Ante 12 000
Moyenne : 535 000




APO 2500 BY PMU 2022        19-02-2022 à 14h31  

 

Petit déjeuner corsé


Une nouvelle grande journée de poker se lève sur la Place de Clichy. Enfin, elle est déjà levée depuis longtemps, mais avec nos horaires de couvreurs, un coup d’envoi à 13H, c’est comme le premier café du matin.



Mehdi Chaoui et CapHaddock commence a réveillé la salle de tournoi du Club Montmartre, pour le départ de ce Day 3.


Sur les tables du Club Montmartre, il n’y aura que des jetons à manger pour le Day 3 de cet APO 2500. Pour les 47 joueurs invités à revenir aujourd’hui, la première partie du contrat est remplie. Tous les joueurs sont assurés d’au moins 5 100 €. C’est déjà bien, mais aucun des mercenaires présents ici ne se contentera d’une telle somme. Tous ont en tête les 155 000 € promis au grand vainqueur. Pour l’instant, on en est encore loin. L’objectif du jour : Passer l’obstacle du Day 3 pour atteindre la fameuse table finale. Voilà pourquoi les joueurs sont revenus aujourd’hui, voilà la mission qu’ils se sont donnés et voilà pourquoi nous sommes arrivés si tôt ce matin, à 13H, pour le troisième volet de cet APO 2500.


Nouira


Maher Nouira et Fabrice Bigot se marre bien en ce début de journée. Nassar Firas aussi, mais pas trop longtemps puisque le vétéran quittera la salle après dix minutes de jeu.


Et ce troisième acte commence très fort ! Comme d’habitude, les shortstacks qui ont réussi à passer la bulle envoient leurs derniers jetons dans la bataille. Après avoir longtemps serré les fesses hier soir, ils peuvent enfin se lâcher, pour tenter le tout ou rien.


Pour Moa Assaini par exemple, ça sera rien. Son    n’est pas passé contre la paire de    de Baptiste Carteau et Moa est le premier sorti de la journée. Romain Meyer le suit dans la même minute, Roland Joffroy et Nassar Firas profitent de ce Day 3 une orbite de plus et s’en vont sans faire de bruit, avant même de pouvoir rêver d’une « remontada ».


En revanche, pour Alain Roy, c’est plutôt « tout » que rien. Le vieux briscard a déjà envoyé son tapis à plusieurs reprises et a déjà connu par deux fois les joies du double-up. Et sans voir ses cartes qui plus est !


Alain Roy


Un homme qui double ses tapis sans voir ses cartes. Quel talent ce Alain Roy !


« Regarde moi ces renards là, tous ces vautours de journalistes » déclare Alain Roy, pointant du doigt les couvreurs qui le mitraillent de photos alors qu’il s’apprête à payer tapis dans le noir. Avec ses 4 blindes, le joueur a en effet annoncé qu’il allait tout envoyé sur sa grosse blinde. 

« J’ai vraiment une main prévient Muselli, qui dévoile tout de suite ses deux dames après que Roy ait avancé ses derniers jetons. Pour faire durer le plaisir, Alain retourne lentement ses cartes, une à une. Une première excitation en retournant un   sur la première et puis… « Non, la deuxième je la veux pas, plaisante le joueur qui a vu un  .

- Un roi pour Le Roy, demande Philippe Ktorza.


Le croupier s’exécute aussitôt. Le board       valide le premier double up pour Alain. Les renards peuvent s’en aller. Ils reviendront quelques mains plus trad puisqu’Alain est encore à tapis dans le noir… Face à ce même Mickael Muselli. Ironie du sort, c’est lui qi tient    cette fois. Mais ça ne peut pas passer deux fois ! Le    trouve une nouvelle paire sur le board       et Alain double encore sur le chipleader de la table. 



Mais le début de Day n’est pas seulement risqué pour les shortstacks. Sur la table voisine, on a assisté à un énorme clash entre stacks moyens, qui a permis de créer le plus gros pot provisoire de cet APO 2500. Accrochez vous parce que ça va faire mal. Enfin, surtout pour Pierre Merlin.


merlin


Enorme coup de poker entre Thi Nguyen, Pierre Merlin et Michal Polchopek, qui ont déjà créé à eux trois le plus gros pot du tournoi.


Open 20 000 de Davoud Pira, call de Polchopek au CO, call de Thi Nguyen en SB et la parole arrive sur Pierre Merlin, qui se réveille avec   . Squeeze 100 000 jetons, fold de Pira, mais call des deux autres joueurs et nous voilà déjà avec un joli pot au moment de voir le flop    . Top Set pour l’Enchanteur qui ouvre le piège avec un check derrière Thi Nguyen. La joueuse semble voir une ouverture sur la turn   et envoie 130 000. Payé par Merlin et payé par le Polonais derrière !


  sur la river, pas la meilleure, mais c’est quand même l’heure d’envoyer pour Merlin. Tout au milieu après le check de Nguyen, pour à peu près 320 000 jetons. Un temps de réflexion chez Michel… Qui paye le tapis adverse. Mais qu’a donc le Polonais ? On le saura après le fold de Nguyen :   , suite royale, les nuts river, pour un craquage terrible. Michal monte à 1 400 000, L’Enchanteur se consolera avec un mincash. Sick Hand.


craquage


Un craquage d'as qui fait des dégâts et qui signe la fin du parcours de Pierre Merlin.



jouera

Un homme debout au fond de la salle... Mohamed Joudar espère pour que son As-Valet le fasse doublet. Ses souhaits seront exaucés, puisque le joueur passe le 30-70 face au As-Roi de Thomas Eychenne. Double up pour monsieur.

 

Il reste 43 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 15 : 5 000 - 10 000 Ante 10 000
Moyenne : 425 000




APO 2500 BY PMU 2022        19-02-2022 à 03h19  

 

Redraw Day 3


Chacun à sa table et les hippopotames seront bien gardés. Les floors viennent de nous dévoiler le redraw de ce Day 3. Voyons donc les différents bataillons qui croiseront le fer pour se frayer un chemin vers la finale.

Vu le casting encore présent, chaque table propose son lot de mastodonthes. 

 

La table 12 laisse présager une action croustillante, avec la présence du Chipleader Sacha Rymland, qui tentera de continuer à écraser les gros noms du field. Cette fois, il aura à affronter un champion WSOP, en la personne d'Alex Réard, un Pierre Merlin toujours aussi affuté ou encore une Thi Nguyen en feu. Avec en prime le grinder portugais Daniel Custodio, garanti technique, qui sera un outsider sérieux.

 

On aura aussi un duel de blindes Julien Sitbon - Antoine Saout en table 15, une brochette Alain Roy - Alain Goldberg - Philippe Ktorza qui sent bon le temps de l'ACF en table 13 et le rendez vous des grinders à la 17 avec CapHaddock, Medhi Chaoui et Mehdi "federer" Kechiche !


On notera également une belle variété de style dans quatuor La Watch - Kully Sidhu - PFT  - Lyubovetsyi. Un fou des expressos, un double finaliste EPT, l'un des meilleurs joueurs français et un Russe vainqueur de High Roller WSOPE, ça promet une belle action en table 20. 

 




APO 2500 BY PMU 2022        19-02-2022 à 01h43  

 

La bulle pour Kitai, Rymland dans la stratosphère


Un bubble-boy inattendu, un chipleader dans la stratosphère, un CapHaddock en grande forme et un bluff de l’espace de Thi Nguyen. La fin de Day 2 a réservé bien des surprises. L’élimination brutale de Davidi Kitai libère les 47 survivants qui reviendront demain pour tracer leur chemin vers le titre et les 155 patates.


Kitai

 

Pas de ripaille pour Kitai

 

Tout allait bien pour David Kitai. Avec un stack plus que correct au moment de la bulle, le Génie manœuvrait tranquillement, en maintenant ses 30 Blindes à flot sans se mettre en danger. Quelques orbites plus tôt, il venait même de claquer un de ses bluff catch dont il a le secret. « Un call Jack-High, pour retrouver les sensations du Live » pour citer le Belge, qui venait de call, à raison avec    sur un board       après un donk mid pot de Fabien Garcia river.


Deux sièges à gauche du génie, Moa Assaini serrait les fesses avec ses cinq blindes tandis que sur la table de voisine, Nissar Firas redoutait l’arrivée prochaine de la big blinde, alors qu’il ne lui restait qu’un jeton de 25 000 devant lui (3BB). A moins d’un accident, l’ITM ne pouvait échapper à Kitbul. Mais voilà, un chauffard ukrainien a décidé de foncer sur le Belge, et Davidi n’a pas su éviter le carambolage.

 

 

ukrainien

 

Le chauffard ukrainien en question répond au nom d'Andriy Lyubovetskiy. Et il a placé le coup de volant qu'il fallait pour provoquer la sortie de piste de Davidi Kitai.

 

 

Open 16 000 d’Andriy Lyubovetskiy UTG, 3-bet 40 000 de Davidi au cut-off, payé par l’Ukrainien. Les deux joueurs check sur le flop     et "Kitbul" delay c-bet sur la turn  . 55 000 pour suivre, ce que fait Lyubovetskiy après que Davidi l’ai fixé intensément pendant près de deux minutes.   sur la river et cette fois, c’est à l’Ukrainien de poser une question au Belge : Andriy avance sa grosse pile de jetons violet, pour mettre à tapis Kitbul, dont le regard tendu se transforme en un étonnant sourire. Cet Ukrainien inconnu du Club Montmartre voudrait-il abuser de Davidi Kitai à la bulle d’un si bel APO 2500 ?

 

Le Team Pro Winamax prend quelques minutes, scrute longuement son opposant à la recherche d’un indice, qui pourrait éveiller sa capacité légendaire à read ses adversaires. Mais cette fois, la bonne intuition ne viendra pas. Davidi accepte de mettre son tournoi en jeu et son adversaire retourne aussitôt   


Le croupier tente bien de l’en empêcher, puisqu’on joue la bulle, mais après tout, toutes les autres tables ont fini depuis longtemps. Davidi a compris la sentence et retourne son    avant de se lever de sa chaise, saluer ses adversaires et quitter la salle de tournoi. Contre toute attente, c’est bien lui le bubble-boy de ce Main Event.


Les jetons pour Burtin, le césar pour Nouira 


Ce coup de tonnerre met fin à une heure de bulle aussi longue que joyeuse. Sur presque toutes les tables, les joueurs tuaient l’attente inévitable en faisant fuser les blagues, avec à chaque fois, un ou deux animateurs pour exciter l’action et les bavardages.


maher

 

Philippe Ktorza a apprecié la compagnie de son voisin Maher, qui a égayé la table par son métagame sournois.

 

Sur leur tableNicolas « CapHaddock » Burtin et Maher Nouira ont parfaitement endossé ce rôle. Le premier chauffe un par un ses adversaires avant de leur sous-tirer quelques jetons grâce à ses moves incisifs. Baptiste Charteau pourra en témoigner.

 

Open UTG de Burtin, flat de Charteau et les deux joueurs découvrent un flop    . CapHaddock laisse l’initiative à Charteau, qui envoie en effet 27 000, pour mieux lui revenir dessus :Check-raise 84 000 et c’est payé par Baptiste.   sur la turn, CapHaddock poursuit l’attaque et envoie une marmite à 125 000. Cette fois, c’en est trop pour Charteau qui lâche l’affaire, en avouant tenir un  , tandis que CapHaddock révèle un joli   .


A force d’harceler les adversaires, Nicolas montera doucement mais sûrement son tapis tout le long de la bulle pour culminer à 671 000. Pas mal pour un joueur qui en avait moins de 100 juste avant le diner break.

 

Rodrigues CapHaddock

 

Nicolas Burtin avait la vanne et le raise facile en cette fin de journée. Le grinder a imposé son ryhtme pour boucler la journée au delà des 600 000 jetons. Michael Rodrigues a été un des seuls à lui résister et reviendra avec une quarantaine de blindes.

 

De son côté, Maher Nouira fait plus dans le Metagame. Suite à un open de Davoud Pira sur sa grosse blinde, Maher utilise la manière forte : Tapis pour ses 35 BB ! Un move qui qui suscite quelques interrogations chez son adversaire, surtout qu’il a l’air de tenir gros. 


« Je suis énorme et j’ai pas envie de me faire craquer, déclare Maher. 

- Tu montres si je fold, ose Pira ?

- Oui, répond le Tunisien, avant que le joueur ne couche son    face-up. »


Aussi bon acteur que grinder, Maher retourne fièrement son   , qui a réussi à faire coucher la pointure supérieure. Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Quelques mains plus tard, Maher open sur la blinde de CapHaddock. 


« J’suis énorme encore, prévient Maher. Tu vas pas me la faire », affirme le Tunisien, qui redoute que son opposant le mette à tapis. Et bien si ! Cap envoie la sauce, malgré les presque 40BB de son adversaire et le pot lui reviendra quelques secondes plus tard. « Je t’ai fait une fleur, lâche Burtin en montrant   .

 

 

Nouira

 

"Je lui dis j'suis énorme, et là tu vas pas croire ce qu'il a foldé !". Maher et Mehdi peuvent se détendre, les deux jouerus seront bel et bien au Day 3, et avec des stacks plus que corrects.

 

Last (Bluffy) Woman Standing

 

Au fond de la salle de tournoi, c’est Thi Nguyen qui fait le show. La dernière représentante féminine enchaîne les moves couillus et les pots gagnés. « Elle vous marche dessus » commente Alex Réard qui observe l’action, après qu’Arnaud Enselme, pourtant chipleader, ait couché suite à un nouveau 3-bet de Nguyen.

 

nguyen

 

Thi Nguyen a donné du fil à retordre à ses adversaires : 700 000 jetons pour la dernière joueuse de cet APO 2500.

 

Mais c’est surtout Erwann Pécheux qui fera des cauchemars de la joueuse. Thi et Erwann se sont lancés dans une bataille de raises et à ce petit jeu, c’est Thi qui a eu le dernier mot. Pourtant, on partait sur un coup plutôt anodin.

 

Open d’Erwann payé par Thi. Check-check sur    , check-check turn   et nouveau check d’Erwann sur la river   tandis que Thi riposte… par un bet 1BB, 6 000.


Erwann flaire le bon coup et riposte par un check-raise à 75 000. Soit, Thi envoie la sauce, tapis pour les 200 000 restants à Erwann qui connaît un nouveau mal de crâne. Quelques minutes lui seront nécéssaires mais Pécheux préfère sauver son ITM et fold sa main. Thi ramasse les débris de jetons en montrant un  . Une carte qui hantera la nuit d’Erwann qui avouera à la table qu’il détenait… une paire de 6, pour un brelan. Mazette.

 

thi

 

 

Erwann

 

La frustration devrait être évacuée demain pour Erwann qui s'amuse après coup de ce fold de l'espace.

 

L’ex Team Pro PMU passe tout de même l’obstacle avec 140 000, tandis que Thi confirme sa présence dans le gratin du tournoi, avec 700 000 jetons.


En Bref

 

Thomas Eychenne plane lui aussi bien haut depuis le début de journée, le Portugais Daniel Custodio navigue dans les mêmes altitudes, mais un peu plus loin encore, dans des sphères presqu’ inateignable, un satellite gravite seul dans la stratosphère du tournoi.

 

Eychenne

 

Une posture et un stack confortable pour Thomas Eychenne qui a passé la journée dans le gang des superstacks.

 

C’est le Rymland - CL, une jeune machine dont le moteur a été enclenché en début de Day et qui n’a cessé d’accélérer tout le long de la soirée. Elle a broyé en morceau le beau stack de Samy Dubonnet, a fait dérailler le train PFT et a dévoré les pions pilasses par pilasses au point de se métamorphoser en un énorme vaisseau de jetons. 1 700 000 pour le Sacha, plus que jamais chipleader, et qui reprendra le Day 3 avec 212 Blindes.

 

sacha

 

Impossible aujourd'hui de perturber la trajectoire ascendante de Sacha. Le jeune griner reviendra avec un stack dantesque de 1,7 millions.

 

La Team Unibet fait deux sur deux. Arnaud Enselme a surgi en début de journée en craquant deux rois avec    avant de valoriser parfaitement sa propre paire de rois sur un board       pour s’envoler dans le haut du chipcount. Il reviendra demain avec plus de 110 BB. Alex Réard lui, a fait le dos rond sur la fin pour se maintenir autour des 25 blindes.

 

Reard

 

Réard a du batailler pour contrôler les attaques de Zhong Chen mais le Champion WSOP sera bien de ce Day 3. On y retrouvera aussi pour Paul François Tedeschi, qui reviendra avec une petite vingtaine de blindes. 

 

Ca passe également tranquille pour Mehdi Kechiche et Mehdi Chaoui, qui reprendront avec plus de 60 BB. Stack confortable également pour Kully Sidhu et Bruno Rodrigues. Philippe Ktorza représentera la vieille garde au côté d’Antoine Saout et Alain Goldberg. Il faudra se méfier également du Roumain Florian Duta qui s’est gardé une grosse vingtaine de blindes pour faire parler ses skills et son expérience.


Paul François Tedeschi mène le gruppetto du field, où figure également Moa Assaini, Marc Uzan, Alain Roy ou encore Romain Meyer. Le chipcount complet pour ce Day 3 :

 

CC1

CC2

 

 

 

Sitbon

 

Julien Sitbon garde les clefs du Club Montmartre. Un nouveau deep run pour le vainqueur du High Roller qui reviendra demain avec 310 000 jetons.

 

 

Merlin

 

Il s'est fait discret, mais il s'est fait sa place au Day 3. Pierre Merlin double dans la dernière ligne droite avec un    conre    et aura 30 blindes pour continuer de boxer sur le Day 3.

 

Voilà pour cette belle journée de poker au Club Montmartre. La bataille fut haletante mais un autre combat, plus intense encore débutera demain. Je vous donne donc rendez-vous à partir de 13H pour la suite de cet APO 2500, avec un palpitant Day 3, qui nous emmènera jusqu’à la table finale de ce Main Event ! 

 

Il reste 47 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 14 : 4 000 - 8 000 Ante 8 000
Moyenne : 389 000




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 22h09  

 

Crash d'oiseau, fin de règne et fold de mutant


Le retour de pause a été fatal à Guillaume Diaz. Volatile battait de l'aîle sur les derniers niveaux, il pensait avoir trouvé le bon vent pour remonter, mais l'oiseau s'est crashé brutalement.

 

L'action est standard, le board un peu moins. Open 12 000 de Perez au bouton, shove 90 000 de Diaz en SB et c'est payé bien évidemment par les deux dames de Perez. Guillaume montre deux barbus et c'est là que le board régale l'assemblée.

    sur le flop, pour un brelan chez Perez.   turn pour la suite chez Diaz et pan ! La doublette du   met fin au vol de Volatar, abattu par un full.


perez

Un board coquin met fin au vol de Volatile, abattu par les dames de Jean Louis Perez 

Deux mains plus tard, c'est le seigneur du tournoi Ruben Settbon qui rendait sa couronne. Duel de blindes avec Thomas Eychenne, qui commence avec un doux limp de La Watch. Ruben voit    en BB et décide d'envoyer ses 23 blindes. Snap call chez Thomas avec    et ça tient pour l'adepte des expressos à 500 €. Auteur d'un joli parcours durant ce Main Event, le tenant du titre échoue à dix joueurs de l'ITM.


Eychenne

Thomas Eychenne prend ses aises à la table. De plus en plus d'espace, et de plus en plus de stack pour La Watch, qui vient d'éliminer le tenant du titre Ruben Settbon, avant de faire tourner la tête de Jean Koja sur un overbet river qui fera folder le Livetard.

 

Au centre de la salle de tournoi, Maher Nouira vient de démontrer que les grinders online savent mêler la technique à l'intuition. Avec   , il décide de just call en SB sur l'open de Davoud Pirra. Il paye ensuite le C-Bet 13 000 sur le flop    , puis les deux joueurs check sur la turn  .River  , Maher envoie 65 000 mais ne s'attendait pas à une telle riposte chez Pirra : Une grosse pilasse de 25 000 qui glisse sur le tapis. Il demande autout de 400 000. Mal de crâne chez Nouira qui prend deux petites minutes avant de coucher sa suite face - up, tandis que Pirra montrera...   , pour la flush max. Sick Fold.


Nouira

Un just call bien senti et un joli fold avec suite royale qui permet à Maher Nouira de sauver son tournoi.


Burtin

Ca va mieux pour Nicolas Burtin, qui a trouvé le double up avant la pause en valorisant au maximum son brelan de 7 face aux deux dames de son adversaire sur un board     . Ici, il se tâte à payer le 3-bet squeeze du siège 6, mais préferera se garder des jetons. 450 000 pour CapHaddock.

 

Pendant ce temps, on a aussi perdu Eric Qu, Yannick Cardot et Selim Orif. il ne reste donc que 8 joueurs avant d'atteindre la bulle de cet APO 2500.

 

 

Il reste 55 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 13 : 3 000 - 6 000 Ante 6 000
Moyenne : 340 000




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 20h12  

 

Le million pour Rymland, 60 joueurs pour le diner


Rymland pot

 

Après avoir dégouté Samy Dubonnet, Sascha Rymland tient Paul François Tedeschi dans son viseur.

 

C’est décidément l’homme fort de cette première moitié de Day 2. Sascha Rymland s’est emparé du chiplead il y a trois niveaux et depuis, rien n’arrête le jeune grinder, qui écœure ses adversaires un par un. Après avoir harcelé Samy Dubonnet sur deux grosses rencontres, le vainqueur du 4M Event a fini par se faire achever par son bourreau.

 

Open de Samy, 3-bet de Sascha, 4-bet tapis de Dubonnet payé !    chez Dubonnet,    chez Rymland, ça tient et Dubonnet sort du tournoi à quelques encablures de la bulle.

 

Peu après, le chipleader s’occupe du cas Tedeschi. Open du Corse sur la blinde de Rymland qui défend. Check-check sur le flop    , et Sascha check encore sur la turn  . PFT passe à l’attaque avec un 2/3 pot, call de Rymland qui check une nouvelle fois sur la river  . Nouveau bet 2/3 pot, pour 37 000 jetons et cette fois, Sascha riposte par un check-raise à 145 000. Après deux minutes de tank, PFT paye, puis muck après que Sascha ait retourné    pour une flush bien camouflé. 1,125 millions pour le chipleader.

 

Rymland

 

Intouchable depuis le début de journée, Sascha Rymland est le premier joueur à passer le million de jetons.

 

Derrière lui, le Temple d’Or a perdu deux petites colonnes. Fabien a envoyé 3-barrels dans un duel UTG vs BB sur un board      . En grosse blinde, David Vinayagamoorthy a tranquillement payé avec son    pour passer la barre des 750 000 jetons. 

 

david

 

David Vinayagamoorthy est bien entouré. Le joueur esquive les balles de Davidi Kitai et Kully Sidhu pour mieux tirer sur le Temple de jetons de Fabien Garcia.

 

Maher Nouira est également solidement posté, légèrement au dessus des 400 000 jetons. Dans un bon rythme depuis le début de journée, le Tunisien vient d’éliminer Romain Le Dantec, sans avoir souffert un seul instant. Open avec   , 3-bet shove de Le Dantec pour ses 15 dernières BB et son    ne fera pas de miracle.

 

Nouira

 

Le jeune Maher Nouira prend conseil auprès du sage Philippe Ktorza. 410 000 jetons pour le Tunisien.

 

Fin de parcours également pour l’ami de PMU Pierre De Almeida, dont les deux sept se sont crashes sur les deux dames de Thi Nguyen, qui flirte désormais avec les 350 000 jetons. Pas d'ITM non plus pour Jérome Zerbib, Robbin Guillaumot et Antonio Crocetia.

 

koja chaoui

 

"Ah tu as voulu fourrer Massoud" s'écrie Jean Koja dès qu'il gagne un coup. Mehdi Chaoui rigole bien avec son voisin, en attendant le spot pour lui montrer ce que c'est que d' ***** un Ouzbek.

 

 

Saout Kechiche

 

Gros duel entre Antoine Saout et Mehdi Kechiche. Après avoir défendu en BB, le finaliste Main Event a payé un C-bet avant de check-raise tapis sur un board      qui a mis Kechiche en maladie. Federer se refera quelques minutes plus tard en éliminant Sarah Herzali avec    contre   . 500 000 jetons pour Mehdi. 

 


Random Chipcount : 

 

Sascha Rymland : 1 125 000

Fabien Garcia : 780 000

David Vinayagamoortthy : 760 000
Arnaud Enselme : 530 000

Mehdi Kechiche : 500 000

Jean Koja : 360 000

Antoine Saout : 355 000
Erwann Pécheux : 350 000 

Thi Nguyen : 340 000
Mehdi Chaoui : 260 000
Nicolas Dumont : 240 000
Ouassini Mansouri : 230 000
Alex Réard : 205 000
Alain Roy : 134 000
Ruben Settbon : 130 000 

PFT : 130 000

Guillaume Diaz : 114 000

 

C'est l'heure du diner break. 60 joueurs encore en course ! Encore 13 éliminations et tous le monde sera dans l'argent. Mais avant ça, 1h15 pour se remplir la panse.

 

 

Il reste 60 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 25 à venir : 3 000 - 6 000 Ante 6 000
Moyenne : 305 000




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 19h13  

 

Le Génie et le Temple d’or


72 joueurs encore en course à la pause de 18h30. C’est 25 de trop pour atteindre l’argent de cet APO 2500. Beaucoup de beau monde encore parmi les prétendants. Alex Réard, Davidi Kitai, Paul François Tedeschi, Guillaume Diaz ou Kully Sidhu pour ne citer qu’eux. Mais pour l’instant, ce sont trois randoms qui mènent le train, en approchant doucement la barre du million de jetons.

 

génie

 

La vie est facile pour Davidi Kitai. Tandis que certains joueurs ont bataillé pendant deux jours, envoyant parfois plusieurs bullets pour se faire une place au Day 2, le Génie a tranquillement attendu le vendredi pour buy-in ce Main Event. Quelques niveaux plus tard, le Belge est parfaitement en place, avec cinq stacks de départ devant lui, alors que la bulle est en ligne de mire. 

 

« J’ai d'abord fait carré de dix pour doubler, raconte Kitbul. Puis j’ai défendu BB et check call trois fois avec quinte sur un board      . Le mec a décidé de transformer    en bluff. Facile ce jeu ».

 

temple d'or

 

Dans la vie, ce monsieur s'appelle Fabien. Mais quand il s'agit de poker, il répond au nom de "Temple d'Or".

 

Face au champion belge est assis un homme bien moins connu des services pokeristiques. Mais ceux qui étaient de l’UDSO Paris le reconnaîtront peut être, puisqu’il était longtemps chipleader, avant de chuter brutalement, pour se sauver in extremis à la bulle du dit tournoi. Il répond au nom de Fabien, mais ce Nipponophile préfère qu’on l’appelle « Temple d’or », en référence au fameux palais japonais. 

 

Une fois n’est pas coutume, Fabien a encore monté des tonnes et pour son deuxième tournoi consécutif, Temple d’or a construit un édifice de jetons impérial, au point de s’imposer à nouveau comme le chipleader du tournoi. Et comme lors du dernier UDSO, Fabien a la mémoire difficile lorsqu’il s’agit de raconter des coups. « Les mains, je les joue et je les efface, se justifie l’amateur, tout en organisant son palais de pions.

 

temple d'or

 

Derrière les remparts du fameux Temple d'or.

 

« Il s’est fait 4-bet tapis par    alors qu’il avait deux as », intervient Davidi, toujours fin observateur. Ceci peut expliquer cela. En attendant d’autres « HH », le temple d’or est actuellement estimé légèrement en dessous du million. C’est plus que les 72 survivants.

 

Fin de partie en revanche pour le qualifié Goulven Gauchet, Nourredine Aittaleb, Christophe Goyard, Nelson Michelet et Alex Peffly.

 

Random Chipcount (avec la précieuse aide du staff PMU) :

 

Fabien "Temple d'or" : 940 000
Sascha Rymland : 910 000
Davoud Pira : 740 000
Thomas Eychenne : 550 000
Vladimir Nex : 510 000
Florian Duta : 380 000
P-F Tedeschi : 320 000
Michael Rodrigues : 302 000
Nicolas Dumont : 266 000
Davidi Kitai : 260 000

Antoine Saout : 255 000
Julien Sitbon : 180 000 
Mehdi Kechiche : 180 000
Pierre Merlin : 180 000 
Alex Réard : 170 000
Guillaume Diaz : 160 000
Sarah Herzali : 113 000 
Pierre De Almeida : 110 000
Nicolas Burtin : 98 000 

 

 

Rodrigues

 

On ne l'avait pas trop observé depuis le début du tournoi, mais Michael Rodrigues est bien en place, avec un peu plus de 300 000 jetons, alors qu'il fait face à un 3-bet tapis de son voisin au bouton.

 

Herzali saout

 

Sarah Herzali a perdu son cher voisin Paul Guichard. C'est un autre homme bien connu du poker français qui a remplacé l'ex Team Pro PMU : Monsieur Antoine Saout, avec 260 000 jetons devant lui.

 

thi

 

Une deuxième femme est encore en course dans ce Main Event : Thi Nguyen fait mieux que résister, avec près de 350 000 jetons.

 

Davoud

 

Davoud est toujours au top dans cet APO 2500. 740 000 pour le bourreau de Julien Martini.

 

Il reste 72 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 13 : 2 000 - 5 000 Ante 5 000
Moyenne : 266 000




Navigation

poker




Coverages Précédents


WSOP-C Dakar 2022 - Main Event

poker

Winamax Poker Open Madrid

poker

APO 2500 BY PMU 2022

poker

APO 2500 by PMU Poker

poker

BIG MARVELOUS POKER TOUR DAKAR

poker

BIG MARVELLOUS POKER TOUR

poker

CLUB CIRCUS PARIS : Texapoker Circus Series - Main Event

poker

 Ajax Auto Suggest