Flatnews

poker

X


APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 18h09  

 

Coup de maracas pour Cimbolas


L’un des plus gros palmarès du field vient de prendre la porte. Embarqué dans un coup de haute voltige avec Daniel Custodio, Matas Cimbolas a envoyé la sauce, et le Portugais a bu tout le stack du Lituanien. Pendant ce temps, Rymland continue son festival.

 

Cimbolas

 

On vient d’assister à un magnifique bras de fer entre deux grinders venus d’ailleurs. Matas Cimbolas et Daniel Custodio sont partis au clash et le duel a tourné en faveur du Portugais.

 

C’est Julien Sitbon qui lance les hostilités avec un open à 6 000 UTG. Cimbolas 3-bet en MP à 18 000 et derrière, Daniel Custodio ouvre   . Cold-4-bet 42 000, qui fera fuir Sitbon mais pas son voisin.

 

Les deux joueurs découvrent un flop    . Check- call du Lituanien sur le C-bet à 25 000 pour voir la turn  . Les deux joueurs check quand vient la river  . Matas prend une minute de réflexion avant d’empiler tous ses pions pour les avancer au milieu, en se gardant… Un jeton de 500.

 

 

Beaucoup de jetons au milieu sur ce board qui inspire à Matas Cimbolas un move puissant.

 

Custodio entre dans le tank. Il attend une minute, puis deux, puis trois en scrutant le moindre mouvement de son voisin, qui ne bouge pas d’un poil. Son instinct lui dit de payer et le Portugais call avec sa top paire top knicker. C’est bon face au    de Cimbolas qui a transformé sa paire en bluff. Grâce à ce call bien couillu, Custodio s’envole au delà des 300 000 jetons. Le Lituanien quitte la partie deux mains plus tard.

 

On notera également que le Portugais avait craqué les as de Maxime Chilaud quelques orbites plus tôt. Le presque chipleader du Day 1A s'est fait ejecter quelques temps après.

 

 

Dans le même temps, Sascha Rymland continue d’écraser sa table. Depuis une petite heure, c’est Samy Dubonnet qui fait les frais du chipleader. Le grinder avait pourtant bien flopé avec son    en BB qui trouve la suite sur    . Les trois joueurs engagés check et Samy envoie un bet pot à 19 000 sur la turn  . Payé par Sascha, qui se retrouve en heads-up avec le vainqueur du 4 million Event sur la river  . Nouveau parpaing de Dubonnet, qui demande 75 000 adversaire. Visiblement, ce n’est pas assez pour Rymland qui lui revient dessus : Tapis pour les 160 000 restants à Dubonnet. Après une petite migraine, le grinder couche sa quinte et Rymland prend un nouveau gros pot.

 

rymland

 

Sascha Rymland continue son numéro de soliste, avec désormais plus de 850 000 jetons.

 

Deux orbites plus tard, Dubonnet tentera encore d’agresser le chipleader dans un duel bouton contre grosse blinde. 3-barrel de Dubonnet sur le board       et c’est payé par Sascha Rymland… Avec   . La micro paire est bonne pour Rymland puisque Samy était en bluff avec son   . 850 000 chez Rymland. 85 000 chez Dubonnet qui se refait un peu à base de squeeze 3-bet contre son voisin Paul François Tedeschi.

 

Dubonnet

 

Tout est à refaire pour "miles Cordis" Dubonnet. Le grinder reconstruit son stack à base de squeeze 3-bet contre son voisin PFT.

 

Entre temps, on a perdu Matthieu Rabalison, Paul Guichard, Nicolas Plantin, Maxime Chilaud, Valentin Razimbaud, Jean Jacques Zeitoun, Fabien Motte, Axel Hallay, Sonny Franco, Wellington Guedes, Louis Linard, Saber Harrazi et Jonathan Therme.

 

Il reste 75 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 12 : 2 000 - 4 000 Ante 3 000
Moyenne : 244 000




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 17h14  

 

Dreamland pour Rymland, 155 briques à  la win


rymland

La réussite de Sascha Rymland fait doucement rire Nicolas Burtin ainsi que la croupière, qui a dévoilé un set-up de compétition à l'instant.

 

Votre attention mesdmaes et messieurs, le pay-out du Main Event vient d'être annoncé !  Après validation des floors, cet APO 2500 a bien généré un total de 366 entrées. Cela nous donne un prizepool total de 790 560 € qui seont partagées de la manière suivante.


On notera notamment le mincash à 5 100 €, les 15 000 € minimum réservés aux finalistes et un premier prix juteux de 155 000 € !

Pay-out :

 

  • 1er : 155 000 €
  • 2e : 104 960 €
  • 3e : 73 000 €
  • 4e : 51 000 €
  • 5e : 38 000 €
  • 6e : 30 000 €
  • 7e : 24 000 €
  • 8e : 19 000 €
  • 9e : 15 000 €
  • 10-11e : 12 500 €
  • 12-15e : 10 100 €
  • 16-19e : 9 100 €
  • 20-23e : 8 100 €
  • 24-31e : 7 100 €
  • 32-39e : 6 100 €
  • 40-47e : 5 100 € 
Ce joli butin semble avoir inspiré Sascha Rymland. Inarrêtable depuis une heure, le joueur vient de produire une accélération fantastique pour s'échapper seul en tête du chipcount. Il a notamment fait des dégâts sur une rencontre à sensations avec    contre   .     sur le flop, pour un brelan bien chanceux. Brique turn  , et un superbe   river, le dernier du paquet, pour offrir le full à Rymland.
river magique
Set-up, dream-flop et one outer-river pour un superbe full qui offre le chiplead à Sascha Rymland.
 
Main suivante, le grinder remporte un nouveau petit coup sur un 3-bet, avant de dévoiler...    ! Back-to-back. "Tu pourras noter qu'il a aussi passé    contre   " ajoute Cap Haddock. Apparament, ça se passe bien pour Rymland, large chipleader, avec 725 000 jetons.

Il reste 110 joueurs sur 366 inscriptions
Niveau 11 : 1 500 - 3 000 Ante 3 000
Moyenne : 174 000



APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 16h44  

 

366 au banquet, Martini renversé


Décidemment, il ne fait pas bon être chipleader dans cet APO 2500. Après un début de feu où il a monté plus de 420 000 jetons, Julien Martini s'est brûlé les ailes dans un drôle de coup face à Davoud Pira. La chute est brutale pour le Team Pro PMU qui sort du tournoi juste après la fin des re-entry.

 

martini

Les jetons qui jadis appartenaient à Julien Martini sont désormais dans le stack de Davoud Pira.

 

"Open de Florian Ribouchon, flat du siège 1 (Davoud Pira) et j'overflat avec    au bouton, raconte le joueur qui vient informer le staff PMU dans la salle de presse après ses mésaventures. Le flop vient    . Et là vous vous dîtes, mais comment on en arrrive là ?"


Ca check jusqu'à Martini qui décide de faire 1/3 pot. Ribouchon couche, Pira paye et la turn vient un  . Le début des problèmes. Cette fois, c'est Pira qui attaque pour 20 000 jetons. Fort de son brelan, Martini relance à 57 000, payé et sur la river  , Pira envoie le tapis, pour un peu plus de 120 000. Petit mal de crâne chez Martini, qui décide de payer et son adversaire retourne   , pour une suite. Davoud Pira passe le demi million de jetons, Martini prend la sortie.

 

Davoud Pira, l'un des premiers joueurs à passer le demi million de jetons.

 

Il ne pourra pas faire son retour dans la salle de tournoi aujourd'hui. En effet, les deux premiers niveaux d'1h15 viennent de se terminer, ce qui signifie donc la fin des inscriptions tardives. Ce sera donc 366 entrées au total dans cet APO 2500, qui fait légèrement mieux que l'édition précédente, qui en avait totalisées 364.


A l'heure où je vous parle 112 joueurs sont encore en course. Les floors sont en train de faire leurs calculs pour annoncer le nombre d'ITM et le pay-out. En attendant, un petit point chipcount.

 

Kully

Kully Sidhu de retour aux affaires. Une défense de blinde avec   , une suite floppée, un double up, de la grind et voilà l'Anglais à plus de 260 000.

 

Chicpount :

Davoud Pira : 520 000
Thomas Eychenne : 441 000
Valentin Razimbaud : 420 000
Nicolas Dumont : 360 000
Sonny Franco : 326 000
Kully Sidhy : 261 000
Guillaume Diaz : 240 000
Ruben Settbon : 237 000
Paul François Tedeschi : 233 000
Matas Cimbolas : 210 000
Fabrice Bigot : 175 000
Jean Paul Surlemont : 170 000
Philippe Ktorza : 165 000
Erwann Pécheux : 160 000
Antoine Saout : 157 000
Sarah Herzali : 121 000
Davidi Kitai : 118 000
Wellington Guedes : 107 000
Mehdi Chaoui : 102 000
Paul Guichard : 93 000
Nicolas Plantin : 88 000
Pierre De Almeida : 81 000
Jean Jacques Zeitoun : 70 000
Jonathan Therme : 34 000

 

Guichard Herzali

On est pas gros stack, mais on se marre bien entre anciens collègues de la Team PMU. Sarah Herzali et Paul Guichard profitent pleinement de Main Event, dans lequel ils n'ont pas dit leur dernier mot.

 

davidi

Davidi a su faire fructifier ses 25 blindes. Déja 140 000 jetons pour Le génie du Team Wina.

 

Ils ne faisaient plus de la partie mais ont pu re-entry avant le gong : Alex Réard, Yannick Cardot, Paul Frnaçois Tedeschi, Mercedes Osti...

Ils ne reviendront plus : Kamel Atoui, Arnaud Peyroles, Mickael Erbil, Tristan Forge, Ludovic Sultan, Julien Martini...

 

Il reste 112 joueurs sur 266 inscriptions

Niveau 11 : 1 500 - 3 000 Ante 3 000

Moyenne : 163 000




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 16h17  

 

Le paquebot de Razimbaud, Sfez chavire


Tout peut aller très vite à ce jeu. Même quand on à 200BB au début du Day 2. Eric Sfez pourra vous en parler. Arrivé au Club Montmartre avec le costume de chipleader, Eric a enchaîné les mauvais spots pour voir son stack fondre à vitesse grand V. A tel point que le finaliste WPT sort de cet APO 2500 avant même la première pause. 


Sfez

Sfez n'avait pas le temps aujourd'hui. Chipleader à 13h30, Eric sort du tournoi avant même la première pause de 15h30.

Après un premier stop contre Maher Nouira, Eric Sfez lâche encore quelques petits pots pour tomber autour des 200 000 jetons. Les floors cassent la table à côté du bar pour permettre à ceux qui étaient assis de rejoindre l'assemblée de joueurs présents dans la salle de tournoi. A peine arrivé, Sfez s'embarque dans un duel face à Jean Louis Perez. Bet - 3bet - 4-bet tapis de Sfez avec   , payé par les deux dames de son adversaire. Le board ne lui sera d'aucune aide et Eric quitte précipitement le tournoi.


Le chipleader est déchu, plusieurs conccurents prétendent désormais au trône provisoire. Julien Martini est toujours au dessus des 400 000, tout comme Thomas "La Watch" Eychenne. L'homme qui prenait 160 000 € en perdant un expresso il y a deux jours vient de transformer une paire de valets en carré face à la paire de    de Mercedes Osti. 


Razimbaud

Le jeune Valentin Razimbaud fait son entrée dans le peloton de tête du tournoi.

Valentin Razimbaud compte lui aussi plus de 200 BB. Le jeune grinder connaît un début de journée de rêve. Il voit des mains, touche des flops, ce qui lui a permis de quadrupler les 100 000 jetons qu'il avait au coup d'envoi du Day 2. Une première rencontre    contre   , ça passe. Un 3-barrels avec top paire contre ce même joueur, ça paye et à l'instant, Valentin vient de prendre les derniers jetons de "récréatif tilté", pour reprendre les mots de Razimbaud.


Open de Paul Guichard, payé par Valentin avec    et 3-bet de l'amateur en position. Guichard couche, Razimbaud paye et trouve les nuts sur le flop    . Check - bet - call de Valentin et sur la turn  , son opposant avance le tapis. Un petit PSB à 80 000 jetons, snap call par Valentin. "Bien joué" annonce tout de suite son adversaire qui comprend qu'il s'est un peu emballé. En effet son    est drawing dead contre le brelan du jeune Français. 420 000 pour Valentin Razimbaud.


harry

Remontada en cours pour Ulysse Harry qui a bataillé dur pour retrouver un stack décent.

A sa gauche, le qualifié PMU Goulven fait les montagnes russes. Il a d'abord éliminé Benjima sur un flip avec   . Cette même main a ensuite fait doubler le shortstack d'Ulysse Harry qui tenait   . Ce même Ulysse Harry se donnait de l'air cinq minutes plus tard en envoyant un 3-barrels bien gras dans un duel CO vs BB sur le board      . 4 000 flop, 25 000 turn et 60 000 river qui feront coucher la grosse blinde.


Il reste 129 joueurs sur 365 inscriptions

Niveau 9 : 1 500 - 3 000 Ante 3 000

Moyenne : 135 000 




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 15h03  

 

Salsa de Dumont


Le colosse Nicolas Dumont s’est taillé un stack à son image. Arrivé avec 110 000 jetons, le vainqueur EPT Monte Carlo a triplé son tapis en une heure d jeu à peine. « Deux fois les rois, trois fois les as, craquage de roi » commente Thi Nguyen, plaisantant sur la réussite visiblement indécente du garçon.

 

« Ah là la ! Je travaille dur et voilà ce qu’on me dit »  se lamente Nicolas en ramassant encore un petit pot. En effet, Thi exagère un peu la chose. « J’ai eu une fois les rois, c’est vrai, concède Dumont. Mais j’ai gagné pas mal de petits pots. Ah oui, il y en a un gros quand même ».

 

dumont

 

 

Nicolas Dumont a le sourire sur ce Day 2, qu'il a débuté en triplant son stack.

 

Open UTG et en l’absence de la grosse blinde visiblement retardée par les problèmes de métro, Nicolas paye avec    au bouton. Il voit un bon flop     pour payer un premier c-bet 5 000. Vient ensuite une jolie turn   pour accueillir un 2-barrel 12 000 puis sur la river brique, c’est lui qui part à l’attaque pour prend les 40 000 restants à Badr Douch. 320 000 pour Nico.


Nouira résiste à Sfez

 

Nouira Sfez

 

Duel de générations entre Eric Sfez et Maher Nouira. La première rencontre tournera à l'avantage du jeune Tunisien.

 

Exilé dans le coin VIP situé à droite du Bar du Club Montmartre, Eric Sfez mène une table où sont assis quelques clients. Maxime Chilaud au siège 2 possède lui aussi un stack énorme, mais c’est surtout son voisin Maher Nouira, pourtant bien moins stacké, qui lui cause quelques soucis.

 

salle

 

Une table avec des stacks d'éléphant, située juste à côté du Bar du Club Montmartre.

 

Open de Maher au HJ, call de Sfez au CO et la blinde complète.     sur le flop et ça check jusqu’à Sfez qui envoie 7 500. Nouira paye. Eric continue l’attaque sur la turn   : 15 500 demandé et c’est encore payé par le Tunisien. Un   sur la river et le chipelader du jour envoie la troisième banderille, pour 27 500. Cela mérite un peu de réflexion. Maher prend trois bonnes minutes avant de poser le jeton du call. Eric Sfez montre   , pour un joli air total. Le    est bon pour Maher Nouira, qui se relance dans le tournoi avec 150 000 jetons.


A part ça, on signalera les mésaventures de Florian Montes. Le grinder s’est engagé dans un concours de raise pré-flop avec Julien Sitbon alors que les deux blindes étaient absentes. Open 5 000, 3-bet 15 000, 4-bet 40 000 et tapis chez Sitbon, qui feront coucher Montes. Le joueur disparaitre une orbite plus tard, sur un 80/20 perdu face à Henri Benoni, qui trouve un brelan avec son    pour craquer la paire de dames de Montes.


C’est terminé également pour Michael Scwartz, Tristan Forge, Jean Tsang, Selon Ardic, Youcef Benzefra, Ugo Faggioli, Jimmy Guerrero, Louis Linard, Frank Kalfon ou encore Karim Alleg.

 

Eychenne

 

Le chipleader du Day 1A poursuit sur sa lancée. Encore de petits pots amassés et voilà Thomas Eychenne près des 400 000 jetons.

 

Il reste 129 joueurs sur 357 inscriptions

Niveau 9 : 1 000 - 2 000 Ante 2 000

Moyenne : 135 000




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 14h13  

 

Le grand tournant


Après les antipastis du Day 1A et Day 1B, on attaque le gros morceau. Les joueurs sont de retour aux tables du Club Montmartre pour la suite de ce grand banquet pokerisitque français. 123 joueurs avaient validé leur ticket mais au moment où j’écris ces premières lignes, les bustos et nouveaux venus défilent déjà devant le bureau des re-entries. La bataille vient de reprendre et les combattants se rendront coup pour coup jusqu’à ce que la bulle de cet APO 2500 explose.

 

martini lewis

 

On commence la journée avec un petit Martini - Lewis. Un duel costaud, à l'image du casting de cet APO 2500.

 

On ne cesse de le répéter, cet APO 2500 nous propose un casting de rêve. Quel plaisir de voir Alex Réard s’asseoir entre ses potes Sonny Franco et Antoine Saout, de retrouver David Kitai, qui apparait au milieu d’une brochette Pécheux - Rabalison - Merlin - Guerrero. D’observer un bras de fer Romain Lewis-Julien Martini pour débuter ce Day 2.

 

Aux quatre coins de la salle, des tauliers de toute les générations de poker et de toutes les régions de grind. Les Parisiens, les sudistes, le gang des Londoniens, les Lituaniens, les Portugais… Le bataillon du jour rassemble des mercenaires venus de partout et ils sont tous prêts à en découdre pour percer ce prestigieux tournoi.


 

franco

 

Un quintuple vainqueur WSOP-C, à côté d'un bracelet WSOP, à côté d'un double finaliste Main Event. Voilà une belle brochette, observée par Kully Sidhu à gauche, qui lui, ne compte que deux finales EPT à son palmarès. Et pourtant, c'est Mercedes Osti qui va tous les déstacker, je vous le dis.

 

 

Kitai

 

Bêêêeê, Davidi Kitai vient de faire son apparition entre les copains Erwann Pécheux et Matthieu Rabalison. A côté, on a aussi du Pierre Merlin et du Jimmy Guerrero. Une table bien soft.

 

Sitbon Cimbolas

 

La classe et le talent à la française chez Julien Sitbon. La version lituanienne juste en face chez Matas Cimbolas. Ca promet là aussi de jolis duels.

 

 

Pour débuter la journée, on assiste déjà à un superbe duel PMU - Winamax dans le fond de la salle de tournoi. Arrivé avec un petite centaine de milliers de jetons, Romain Lewis est parti à l’abordage contre Julien Martini et par deux fois, le triple bracelet WSOP a répondu par des coups de canons qui ont fait chavirer le champion du Team W.

 

Open 5 000 de Martini en début de parole, 3-bet de Romain Lewis depuis la SB à 19 500, payé par le Team Pro PMU. Sur le flop    , Romain fait 15 000, payé par Martini, puis les deux joueurs check-check sur la turn  . Lewis check encore sur la river   mais doit faire face cette fois à un tapis de Martini, pour ses 68 000 derniers jetons. Fold de Lewis. PMU 1 - 0 Winamax.

 

martini

 

Martini commence la journée comme il a fini celle d'hier. En amassant des jetons. 410 000 pour le Team Pro PMU, l'un des nouveaux chipleaders du tournoi.

 

Les joueurs se remettent sur la tronche dès la main suivante. Et encore une fois, Martini sort l’artillerie lourde. Open de Romain bouton, call de la SB et 3-bet de shove direct de Martini qui couvre largement ses deux opposants autour des 20 Blindes. Romain paye avec   , bien derrière le    de Julien. Il le reste sur le flop    , passe devant sur la turn  , mais la river   donne la double paire supérieure et le pot à Martini. PMU 2 - 0 Winamax. Romain Lewis repasse par la caisse, Julien Martini est à 410 000, quasi chipleader.

 

A l’instar du champion WSOP 10 000 $ Turbo, plusieurs joueurs n’hésitent pas à tenter ou retenter leur chance dans ce tournoi, même à 20-25 blindes deep. Les joueurs pourront en effet re-entry pendant les deux premiers niveaux du jour, qui durent désormais 75 minutes. Au moment où je vous parle, trente joueurs ont déjà re-posé les 2 500 € nécessaires… en trente minutes. A ce rythme là, le score de 364 entrées de l’édition passée peut commencer à trembler.

 

duel de grinder


Duel de Top Grinder FR entre Samy "miles Cordis" Dubonnet et Nicolas "CapHaddock" Burtin.

 

volatile

 

Bonne ambiance à la table de Mehdi Chaoui, Guillaume Diaz et Mickael Erbil. Ca rigole, ça se détend mais connaissant le style des trois joueurs, la rigolade risque d'être suivi de gros parpaings dans la tronche.

 

Il reste 146 joueurs sur 338 inscriptions

Niveau 9 à venir : 1 000 - 2 000 Ante 2 000

Moyenne : 117 00




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 04h08  

 

Un banquet, des dizaines d'ogres


A quelques heures du coup d'envoi de ce Day 2, les floors viennent de dévoiler le Redraw. L'occasion de voir qui boxera avec qui et de se rappeler le casting de rêves qui reviendra à partir de 13H dans l'arène du Club Montmartre.

 

Que diriez vous d'une table Mehdi Chaoui, Wellington Guedes, Ruben Settbon, Fabrice Bigot, Mickael Erbil et Guillaume Diaz ? Ou encore d'un virage Julien Martini, Romain Lewis, Ouassini Mansouri en table 15 ? D'une brochette Pécheux - Rabalison - Merlin - Guerrero en 14 ?


Mais la plus allèchante reste cerainement la table numéro 4, avec un trio Sonny Franco, Alex Réard, Antoine Saout côte à côte, accompagnés du Chipleader Day 1A La Watch et les gros stacks de Mercedes Osti et Kamil Karaoglu pour jouer les troubles fêtes... On a hâte d'être demain !

 

R1

R2

R3

R4

R6




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 03h03  

 

Day 1B : Avant la fusion, le volcan Sfez au sommet


64 joueurs franchissent l’épreuve du Day 1B. Ajoutés au 59 d’hier, 123 joueurs ont donc déjà validé leur ticket pour le Day 2, en attendant les ré-inscriptions de demain. Auteur d’une fin de journée ravageuse, Eric Sfez domine les débats, seul au dessus des 400 000 jetons. Le tenant du titre défend fièrement sa peau, Volatile plane très haut, tout comme Julien Martini, le recap de cette fin de Day 1B.


Sfez


L'agressivité d'Eric Sfez a encore fait des dégâts. Plus de 200 blindes pour le chipleader de cet APO 2500.


« Tu pourrais me raconter un des coups qui t’as permis de monter un stack ?

- Ouh là, il y en a eu tellement… J’ai joué tous les coups, répond Eric Sfez, qui vient d’empaqueter ses montagnes de jetons.


Il fouille quelques instants dans sa mémoire, mais il a vu trop de cartes aujourd’hui pour démêler les péripéties. On se contentera de savoir qu’il a pris gros avec une flush contre un brelan et qu’avec son style caractéristique, il a mis la pression sur ses adversaires toute la fin de journée. Au moment de faire les comptes, cela fait 413 500, soit plus de 200 blindes pour attaquer le Day 2. 100 000 de plus que le chipleader d’hier. Patron. 


Volatile, acrobate aérien


Non loin du volcan Sfez plane un rapace bien connu du poker français. Un oiseau qui a surgi tard dans le ciel de ce Day 1B, mais qui est rapidement parti en chasse pour planer dans les hautes altitudes du tournoi. Après avoir fracassé deux femmes et deux barbus grâce à un brelan trouvé sur cette fameuse river  , Guillaume Diaz a multiplié les attaques pour étoffer encore un peu son nid de jetons. 


volatile


Le Team Pro Winamax a peut être joué 8 heures de moins que ses conccurents, mais Guillaume s'est fait remarquer plus que tous le monde sur la fin de journée, à l'image de ce nouveau coup de haute voltige avec Moa Assaini.



Il a d’abord mis une pression maximum à Ouassini Mansouri sur un board      . Open 3 500 début de parole, call bouton et défense de Ouass en BB. C-bet 4 000 du Team Pro Winamax, fold bouton et call de Mansouri.  2-barrel 18 000, payé par Ouass et tapis demandé sur la river  , pour un léger overbet alors qu’il reste 60 000 jetons à Ouass. Le finaliste du High Roller APO 2500 finira par coucher en affirmant lâcher un  



volatile mansouri


Mansouri en PLS après ce 3-barrel corsé du Team W.


Déplacé sur une nouvelle table, Guillaume Diaz continue ses acrobaties aériennes. Mais cette fois, il doit faire face à un autre drôle d’oiseau très à l’aise dans les hautes sphères. Open de Diaz au bouton et call de Moa Assaini en SB. La BB paye aussi. 3/4 pot chez Guillaume sur le flop    , Moa paye. Pot size bet sur la turn  , Moa paye encore et sur la river  , c’est lui qui fonce sur le rapace. Lead à 75 000 pour construire peut être l’un des plus gros pots de la journée. Volatile sent le vent tourner. 


« Tu montres si je fold, tente Diaz, tandis que le joueur répond d’un signe du doigt que non. Même pas une ? poursuit le Team Pro, toujours fin négociateur.

- Si tu payes la moitié je t’en montre une, répond Moa, provoquant l’hilarité de la table.


Guillaume Diaz se marre un coup puis laisse le coup à son opposant en affirmant après coup coucher deux paires. Un premier coup dans l’aile mais Guillaume Diaz culmine toujours à près de ?? jetons. Moa Assaini est encore plus haut, avec 301 000 jetons.


Moa


Le seul homme qui a su apprivoiser l'oiseau de Winamax termine le Day 1 sur le podium virtuel et 150 blindes pour le Day 2. 



Settbon fait honneur à son statut


Le champion en titre fait plus que bonne figure. De retour sur la terre de ses exploits, Ruben Settbon a trouvé le décollage en milieu de Day en trouvant une double paire turn face à Mehdi Kechiche avant de prendre parfaitement la mesure de sa nouvelle table, où il n’a cessé d’accumuler les jetons.


Il a notamment croqué un gros morceau du tapis de Jean Paul Pasqualini. Open UTG du Corse, call de de l’autre Corse (Surlemont) au CO et squeeze de Ruben en Big Blinde, les deux Corses payent.


C-bet sur le flop    , payé par Jean Paul, mais pas par l’autre Jean Paul (Surlemont), 2-barrel sur la turn   et 3-barrel tapis sur la river  . Pasqualini préférera rendre ses cartes tandis que Ruben passe la barre des 200 000 jetons. Il en ajoutera 57 de plus sur les dernières mains pour revenir demain dans le Top 10 du chipcount.



Settbon jpp


Le tenant du titre a employé les gros moyens pour entailler le stack de son voisin Jean Paul Pasqualini.


Pasqualini rendra les armes quelques mains plus tard. Ca ne passe pas non plus pour Benjamin Chalot, toujours en quête d'une perf de référence en Live, mais qui n'a pas dépassé le tapis de départ aujourd'hui. Il devrait tout de même retneter sa chance demain. Même topo pour Ugo Faggioli, qui n'a pas trouvé d'opportunités sur ce Day 1B. Fin de partie également pour Samy Benjima, qui s'est crashé avec son    contre le    de Mercedes Osti.


Rabalison


Matthieu Rabalison, un homme qui a toujours le smile, et (presque) toujours du stack.


Ca a bien roulé en revanche pour Matthieu Rabalison. Le joueur a enfin trouvé son rythme, même s'il n’a toujours pas de coups à me raconter. « Je me rattraperai demain » promet le joueur qui vient de bagguer 240 000 jetons avant de quitter la salle tout sourire.



Zeitoun


Jean Jacques s'est montré discret aujourd'hui, mais le padre Zeitoun a fait le travail et reviendra au Day 2 avec un stack bien manœuvrable de 60 BB. En revanche, il n'y aura pas de Kalidou Sow, parti à tapis avec    sur un flop    , face à Chritstophe Devaux. Le brelan de neuf a tenu et l'ex Team Pro Pokerstars quittait la salle peu avant la fin de Day.


Reard

 

Alex Réard aura été bousculé à la table de Wellington Guedes, Bernard Vu et Vladimir Nex mais le champion WSOP sera bien de la partie pour ce Day 2 APO 2500.

 

Chicpount Day 2

 

Chipcount

C2

C3

C4

 

Il reste 123 joueurs sur 309 inscriptions

Niveau 9 à venir : 1 000 - 2 000 Ante 2 000

Moyenne : 127 00




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 00h53  

 

Rien ne sert de courir, il faut chatter à  point


volatile

 

Ce n’est pas un bad beat, c’est une fable de La Fontaine que vient de nous réciter Guillaume Diaz.

 

Tandis que certains se cassent les dents depuis près de deux jours, Guillaume s’est pointé un jeudi à minuit pour jouer un 2 500 €. Encore un  Winamax qui vient représenter le Team W. 

« Et il y a Davidi qui devrait arriver demain aussi, informe Volatile.

- C’est les papas ça, commente Greg Ceran Maillard, ils vont coucher les petits et après ils viennent jouer les gros tournois.

 

Guillaume Diaz débarque tout frétillant à la gauche d’Ibrahim Senoussi, qui va calmer son élan direct en l’amputant des 2/5e de son stack avec un duel de blindes    vs   . Le short stack de Senoussi part au milieu et la hauteur neuf tient pour le faire passer de 19 à 40 000.

 

Départ tronqué pour Guillaume Diaz, qui va vite rectifier le tir. Trois mains plus tard, enfilades de bet, 3-bet, 4-bet tapis, call et call et voilà trois tapis qui partent au milieu.    chez Aurélien Russo au siège 1,    au siège 2 et    pour le team Pro Winamax. Voilà un beau carambolage. Le flop     ne change rien, la turn   non plus mais la river   offre un superbe brelan à Volatile qui s’envole avec un presque quadruplage. Fin de parcours pour le siège 2, Aurélien Russo tombe short stack.

 

JJQQKK

 

JJ vs QQ vs KK, une mare de jetons au milieu, un J sur la river et Guillaume Diaz ramasse les dégâts.

 

 

Comme quoi, il ne fallait pas se presser pour arriver. «Il faut juste chatter à l’heure, c’est ça la fable de Lafontaine »  philosophe Guillaume Diaz ?

 

 

Sur la table d’à côté, Silviu Nemes vient lui aussi de décoller dans cet APO 2500. Déjà plutôt correct en stack, le Roumain vient d’engloutir celui de Jean Montury, qui n’était pas mal non plus.

 

 

nemes

 

Le Roumain Silviu Nemes fait son apparition dans le gang des chipleaders.

 

Open 2 300 de Silviu, 3-bet de Montury 7 800 au bouton, payé et les deux joueurs voient un flop    . C-bet 4 700 du Français, payé par le Roumain quand vient la turn  . Cette fois, Montury demande 11 500 et c’est encore payé. River  , 3e barrel 20 000 et cette fois Nemes répond par un tapis pour 40 000 de plus, qui seront payés avec brelan de   . Malheureusement, c’est derrière le    du Silviu qui rentabilise parfaitement sa flush backdoor. 270 000 pour le Roumain, l’un des nouveaux chipleaders du jour.

 

mercedes

 

"On s'en branle des mains de Mercedes," me lache la joueuse, toujours adepte du franc-parler. On en aura peut être plus tard, mais en attendant, Mercedes, la seule joueuse présente dans ce tournoi ce soir fait partie des superstacks avec plus de 270 000 devant elle.

 

Il reste 82 joueurs sur 159 inscriptions

Niveau 35: 600 - 1 200 Ante 1 200

Moyenne : 96 400




APO 2500 BY PMU 2022        18-02-2022 à 00h15  

 

Le coup le plus long


Une main lunaire à la table d’Erwann Pécheux. L’ex Team Pro PMU s’est engagé dans une bataille psychologique à haute tension avec son opposant néerlandais Hakim Zoufri. Une action improbable qui a forcé des tanks à rallonge chez les deux joueurs qui sont restés seuls dans la salle alors que tous les autres étaient partis en pause. Le début d’un coup qui ne voulait pas se terminer.


 

le plus long

 

 

Tout démarre pourtant en douceur. Un limp bouton d’Hakim, un check d’Erwann Pécheux en grosse blinde et les deux joueurs voient un flop    . Le pot ne grossit toujours pas et les deux joueurs s’accordent pour voir une turn  . Cette fois, Erwann attaque à 2 500. Call de Zoufri. Ca monte tout doucement, jusqu’à la river  .

 

 

Cette fois, ça chauffe : Sur le check de Pécheux, Hakim lâche un bet bien chargé à 7 800. Erwann prend un temps de réfléxion, puis riposte par un check-raise : 25 500. Cette fois, c’est Zoufri qui prend son temps.

 

autotime

Hakim Zoufri, un joueur qui sait faire usage du "Time"

 

Le temps s’écoule durant la pause, on attend toujours un mouvement de Zoufri et rien ne se passe… A tel point que le time est demandé… Par Hakim Zoufri lui même. Auto-time, le floor Nicolas arrive à table et laisse trente secondes au joueur pour se décider. Le décompte est actif et Zoufri se décide enfin…. A faire tapis ! Auto-time, re-raise tapis enchaîné, voila à un geste technique rare et encore une fois c’est Erwann qui rentre dans le tank. Le Français n’y comprend plus rien, son adversaire lui demande ses 100 000 derniers jetons. Le Français se gratte la tête, éclate de rire, en ruminant ce coup excentrique. Et nouveau time demandé !

 

peheux


Erwann en a joué des coups, mais rarement, ils lui ont causé un tel mal de crâne

 

Encore une fois, c’est Hakim qui appelle le floor, mais cette fois, c’est pour Erwann. « Est ce raisonnable ? », demande Nicolas au croupier qui acquiesce dans la seconde, alors que le coup dure depuis plus de dix minutes ». Le décompte est activé et Erwann ne parviendra pas à se décider. Sa main est foldée et le Néerlandais montrera    pour une suite. Direction les 180 000 après ce joli pot tandis qu’Erwann se garde un stack plus que correct.



Jack High Like a Boss


« Je suis un génie ! » hurle Florian Montes au milieu du Club Montmartre. Le joueur est en train de ramasser un beau pâquet de jetons et de ce que je comprends, le grinder  a fait parler ses qualités de Read. 

 

montes

 

110 000 pour Florian Montes qui vient de signer l'un des hero-call de la journée

 

« J’open 2000 au bouton avec   , le joueur call en grosse blinde paie, ranconte le héros Flop    , c-bet 2 000 payé. Turn  , 2barrel 8 000 payé. River   troisième trèfle, il lead 17 000 et je paye. Il a    et je gagne Jack-High, like a boss ». Sacré Montes.

 

Il reste 88 joueurs sur 159 inscriptions

Niveau 35: 600 - 1 200 Ante 1 200

Moyenne : 90 400




Navigation

poker




Coverages Précédents


WSOP-C Dakar 2022 - Main Event

poker

Winamax Poker Open Madrid

poker

APO 2500 BY PMU 2022

poker

APO 2500 by PMU Poker

poker

BIG MARVELOUS POKER TOUR DAKAR

poker

BIG MARVELLOUS POKER TOUR

poker

CLUB CIRCUS PARIS : Texapoker Circus Series - Main Event

poker

 Ajax Auto Suggest